Des gestes et des sons, du 25 février au 1er mars à Marseille

Ecouter les voix de la danse

• 25 février 2016⇒1 mars 2016 •
Des gestes et des sons, du 25 février au 1er mars à Marseille - Zibeline

Michel Kelemenis veut + de danse à Marseille. Et programme un autre temps fort, qui s’annonce formidable…

La quatrième édition de ce festival sera riche, et affirmera plus encore sa musicalité. Olivier Dubois en sera l’invité d’honneur, avec trois pièces… Mais ce ne sera pas le seul bonheur de ce temps fort. Cela commence le 1er mars avec Stimmlos, d’Arthur Perole, une pièce subtile qui retravaille les élans romantiques de Wagner par des jeux de lumières et d’apparition, et des mimiques expressionnistes. Puis le 5 mars il y aura un duo de danseurs de chez Preljocaj, baroque et étrange, comme aime les rêver (cauchemarder ?) Baptiste Coissieu. De chez Preljocaj aussi Liam Warren, que l’on avait remarqué dans Post Human, et qui revient avec deux pièces : un duo musical et un solo qui met ses pas dans La dignité de penser de Roland Gori.

Le 10 mars un programme réunira des danseurs sublimes de l’Opéra de Paris et de la compagnie Kelemenis, pour 5 pièces (deux de Kelemenis, deux de Bruno Bouché, une d’Yvon Demoi) qui Dansent Bach, Schubert, Ravel, Debussy. On retrouvera Kelemenis avec Christian Sébille (directeur du GMEM et électroacousticien), deux danseurs et un vibraphoniste le 14 mars, pour un « échange à vocation laborantine » écrit, sans doute très serré, à partir d’improvisations enregistrées… Une mise en oreilles dansantes avant une semaine de résidence pour 2 chorégraphes (Arthur Perole et Wendy Cornu), une trentaine de danseurs, 4 musiciens, 12 étudiants en Métiers techniques du spectacle. Résultat de la session : Bouge ! le 21 au KLAP !

Il y aura aussi le 26 mars Edmond Russo et Schlomi Tuizer qui font danser une très belle promotion de Coline (Formation professionnelle basée à Istres), puis Post disaster Dance people, une proposition de Mathieu Hocquemiller pour danser ensemble, comme on aime le faire à KLAP…

La dernière soirée (le 31 mars) proposera un projet porté par deux femmes (enfin!) : la danseuse indienne de Bharata Natyam Jessie Veera et la chanteuse Ophélie Bayol qui croisent leurs deux univers artistiques ; pour finir par un projet en cours de Dodescaden, autour du travail déshumanisant.

Entre-temps, trois pièces d’un artiste majeur, Olivier Dubois (Ballet du Nord), qui puise dans Stravinsky et Debussy, mais surtout dans la mémoire tourmentée de la danse. Prêt à Baiser, un premier duo autour du Sacre, des lèvres, du désir, du don de soi (le 4 mars). À nos Faune, un autre duo masculin autour de la passation de la pièce historique (et si surprenante aujourd’hui encore !) de Nijinski, puis Mon élue noire, à nouveau autour de Sacre, avec Germaine Acogny, sublime danseuse et chorégraphe africaine de 70 ans (le 23 mars).

Une fois encore Kelemenis sait conjuguer les énergies d’ici et d’ailleurs, croiser les compagnies et les lieux, les découvertes, les performances et les spectacles. À vos agendas !

AGNÈS FRESCHEL
Février 2016

Des gestes et des sons
du 25 février au 1er mars
Les Bernardines, Marseille
Klap, maison pour la danse, Marseille

Photo : Mon élue noire, Germaine Acogny -c- François Stemmer


Klap
Maison pour la Danse
5 rue du Petit Versailles
13003 Marseille
04 96 11 11 20
http://www.kelemenis.fr/


Théâtre des Bernardines
17 Boulevard Garibaldi
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/