Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les 21ème Rencontres du Cinéma Sud-américain à Marseille, du 29 mars au 6 avril

Dystopies et défis

• 29 mars 2019⇒6 avril 2019 •
Les 21ème Rencontres du Cinéma Sud-américain à Marseille, du 29 mars au 6 avril - Zibeline

« Dystopies et défis », c’est le thème choisi par les 21e Rencontres du Cinéma Sud-américain qui se dérouleront du 29 mars au 6 avril à Marseille puis dans 15 villes de PACA. Au temps où beaucoup de pays d’Amérique latine, à de rares exceptions près, ont basculé vers la droite voire l’extrême droite, où les fantômes des dictatures se refont une respectabilité, où des catastrophes écologiques de grande ampleur s’annoncent, comprendre par le cinéma et la littérature ce qui se joue de l’autre côté de l’océan est plus que jamais nécessaire. La trentaine de films de cette programmation, inédits ou projetés en avant-première, s’ils montrent souvent un monde sombre, renvoient aussi aux défis que relèvent les cinéastes pour s’exprimer et à ceux, individuels ou collectifs, de millions de Sud-américains qui se battent pour améliorer les choses. Six longs métrages en compétition pour le Colibri d’or. 11 courts en lice dont quatre proposés par le Shorts Mexico Festival. Une très belle carte blanche au FID qui a choisi le film d’animation La Casa Lobo de Joaquin Cociña et Cristóbal Léon sur la Colonia Dignidad, apparente utopie et véritable enfer. Deux hommages (Un cinéma pour de vrai de Luz Ruciello et Migas de pan de Manane Rodriguez).

Et pour que le mot « Rencontres » ne soit pas vain, de nombreux invités venus des 7 pays mis à l’honneur cette année (Brésil, Argentine, Mexique, Uruguay, Chili, Cuba, Colombie) débattront avec le public. Une table ronde, « Filmer en Amérique latine aujourd’hui », sera proposée le 31 mars. Enfin le cinéma rencontrera la littérature avec les traditionnels rendez-vous concoctés par l’ASPAS et La Marelle. Cette année ce sera autour de Roberto Bolaño «  chercheur hétérodoxe du réel, détective sauvage ». On pourra voir La Batalla futura de Ricardo House qui revient sur les rapports conflictuels de l’écrivain chilien avec son pays, et entendre un dialogue entre Pascal Jourdana et Melina Balcazar Moreno.

Le temps n’est pas aux comédies ! Violences et noirceur dans cette sélection. On passera du Brésil désenchanté (Encantado de Filipe Galvon) à une petite communauté de Patagonie où l’accueil d’un orphelin adopté de 9 ans ne va pas de soi (Joel de Carlos Sorín). Des affres de Paula qui croise le tueur à gages ayant exécuté son père (Matar a Jesus de Laura Mora), à la recherche de rédemption d’un voleur à moto qui a blessé grièvement une vieille dame (El Motoarrebatador de Agustín Toscano) ou encore à l’histoire d’un triangle amoureux dont les trois membres sont assassinés (Nido de Mantis de Arturo Sotto Díaz).

Ouverture en dystopie le 29 mars à 19h30 au Gyptis avec le Grain et l’Ivraie de Fernando Solanas en sa présence, voyage à travers l’Argentine pour constater avec lui les dégâts sociaux et environnementaux d’une agriculture intensive. Clôture en défi de combattivité et de joie, le 6 avril, à La Friche avec l’histoire de la chanteuse Elis Regina racontée par Hugo Prata dans Elis suivie par le concert du collectif de dj’s marseillais Mobylette Sound System. À vos agendas !

ELISE PADOVANI
Mars 2019

29 mars au 6 avril
Rencontres du Cinéma Sud-américain
Marseille et 15 villes de PACA
cinesudaspas.org

Photo : (Aspas)le Grain et l’Ivraie de Fernando Solanas © Nour Films