Le directeur général du Festival d’Aix, Bernard Focroulle, dévoile sa programmation 2016

« Donner un imaginaire commun »

• 4 juin 2016⇒26 juin 2016, 30 juin 2016⇒20 juillet 2016 •
Le directeur général du Festival d’Aix, Bernard Focroulle, dévoile sa programmation 2016 - Zibeline

Le Festival d’Aix-en-Provence dévoile sa programmation, se plaçant sous le triple signe des réalités, des illusions et des utopies, selon les termes de son directeur général, Bernard Focroulle.

À ses côtés, Sophie Joissans, vice-présidente à la Région, en charge de la culture et du patrimoine culturel, insiste « il s’agit de donner un imaginaire commun ». Cette « expérience d’une humanité partagée » (B. Focroulle) vécue grâce à l’opéra et aux œuvres d’art, est rendue possible par la multiplication des soutiens, des bénévoles, du mécénat, des partenariats, dont le remarquable investissement de la DRAC représentée par son directeur Marc Ceccaldi. Le 20 janvier, lors de la présentation du festival, était signée une convention cadre triennale entre le Festival d’Aix et Aix-Marseille Université (représentée par son directeur Yvon Berland). Transmission, partage… un travail de démocratisation qui s’attache aussi aux tarifs, accessibles au plus grand nombre. Symbole fort, l’ouverture d’Aix en Juin, le prélude au Festival d’Aix, devenu un classique depuis 2013, aura lieu au Jas de Bouffan, avant PARADE(S) sur le cours Mirabeau avec African Angels, le chœur de l’Opéra de Cape Town. Enfin, juillet et ses concerts, ses récitals, et le bonheur des opéras : Cosi fan tutte, mis en scène par Christophe Honoré ; séduit par la sensualité, les faits simples auxquels la musique de Mozart accorde une délicate profondeur, il situe l’action en Érythrée, à l’époque mussolinienne ; Katie Mitchell amplifie la dimension onirique du Pelléas et Mélisande de Maeterlinck et Debussy ; la Beauté et le Plaisir affronteront le Temps dans le Trionfo del Tempo e del Disinganno de Haendel ; avant Mozart, Rameau s’inspire des idéaux maçonniques pour son Zoroastre ; la Symphonie de Psaumes de Stravinski répondra à son Œdipus Rex sur un livret de Cocteau, adapté par Peter Sellars ;  la création mondiale de Seven Stones d’Ondřej Adámek est reportée ; mais on applaudira autre création mondiale, Kalîla wa Dimna de Moneim Adwan, opéra chanté en arabe, dit en français, sur un texte du VIIIe siècle écrit par Ibn Al-Muqaffa d’après un recueil de fables et contes animaliers venus de l’Inde.

MARYVONNE COLOMBANI
Février 2016

Prélude au festival d’Aix
4 au 26 juin

Festival d’Aix
30 juin au 20 juillet

Photo : -c- Vincent Pontet


Festival International d’Art Lyrique d’Aix en Provence
0820 922 923
http://www.festival-aix.com/