Les Orphée modernes sont dans la bergerie : Musique à la Ferme

Dix ans déjà !

• 18 juillet 2017⇒28 juillet 2017 •
Les Orphée modernes sont dans la bergerie : Musique à la Ferme - Zibeline

Pour sa 10e édition, le festival Musique à la Ferme a mis les petits plats dans les grands en concoctant une programmation exceptionnelle

Du 18 au 28 juillet, la chèvrerie Honnoré de Lançon-Provence sera le théâtre de rencontres musicales de grande qualité, dans l’esprit d’une identité humaine et artistique singulière entre terroir et musique, qu’elle soit populaire, classique ou contemporaine. Placée sous le parrainage honorifique de Patrick Poivre d’Arvor, cette édition anniversaire ravira les spectateurs devenus fidèles de ce festival pas comme les autres, et comblera aussi les… chèvres de l’exploitation agricole qui se régaleront des 34 artistes répartis en 7 concerts. Dès l’ouverture, les pianistes Célimène Daudet, Jérémy Honnoré et Pierre-Kaloyan Atanassov, ainsi que le trio éponyme, interpréteront Schubert, Rachmaninov, Brahms (dont les 120 ans de sa disparition seront honorés par un opus à chacun des concerts) et le contemporain Castérède. Issus de l’ensemble CBarré, le mandoliniste Vincent Beer-Demander, le guitariste Thomas Keck et la harpiste Eva Debonne assureront une création de Mikel Urquiza (coproduction avec le festival de Chaillol) et partageront la scène avec Samika Honda et Emmanuel Christien dans la merveilleuse sonate pour violon et piano de César Franck (20 juillet). Le 21, le Quatuor Varèse présentera un programme outre-Atlantique avec le Quatuor américain de Dvorak et le très rare G song de Riley, une curiosité à ne pas rater, alors que les plus classiques Beethoven, Brahms mais aussi la surprenante Leçon de Cuisine de Grouvel vous ouvriront l’appétit (Trio Atanassov, Jérémy Honnoré, François Pascal, Sylvain Durantel, François Castang). Le lendemain, l’Histoire de Babar de Poulenc et Blanche, la chèvre de M. Seguin du jeune Lionel Ginoux (création 2014) raviront les petits et les grands (J. Honnoré, F. Castang). Le temps d’une pause et les interprètes de la veille (avec le violoncelliste Sébastien Hurtaud) donneront de très belles pages de musique de chambre de Schubert, Brahms et du contemporain Nicolas Charron. Place à la famille le 23 avec pas moins de trois créations : Un loup affamé de Benoit Menut, Le loup et l’agneau de Nigel Keay et Le petit chaperon rouge de Pascal Martines (J. Honnoré, F. Castang). Puis, le 25, des pages de Rossini, Mozart, Brahms, mais aussi des contemporains Orr et Tanguy mettront, entre autres, à l’honneur la voix (Nicolas Zielinski, contre-ténor), la flûte traversière (Sandrine Olivier) et le violon (Amanda Favier). Les deux dernières soirées complèteront ce plateau éclectique d’une très grande richesse avec tout d’abord le quintette à vent Artecombo et les pianistes Hervé Billaut et Guillaume Coppola dans des œuvres de Schubert, Poulenc, Campo et Brahms. Pour clôturer cette superbe édition, le Quinteto Respiro offrira une véritable soirée tango, ce qui reste un moment privilégié (concert et milonga). Ajoutez à cette programmation des dégustations viticoles, des ateliers culinaires et tango, des rencontres avec des compositeurs, des siestes musicales….. L’expérience vaut le détour dans cet écrin singulier où les frontières n’existent plus.

FRÉDÉRIC ISOLETTA
Juillet 2017

Musique à la ferme
18 au 28 juillet
Lançon-Provence
04 90 42 74 76 musiquealaferme.com

Photographie : Trio Atanassov © Marco Borggreve