Anna López Luna révèle dans un beau documentaire un épisode méconnu de l'Espagne franquiste

Dire et exhumer

• 14 avril 2016 •
Anna López Luna révèle dans un beau documentaire un épisode méconnu de l'Espagne franquiste - Zibeline

Taire et enterrer ( Enterrar y Callar), c’est le titre d’une gravure macabre de Francisco Goya représentant un entassement de morts dans un charnier de guerre, c’est aussi celui du film documentaire d’Anna López Luna qui sera au cinéma Les Variétés le jeudi 14 avril à 19h 30 pour en débattre. Taire et enterrer sont à prendre à rebours ici, le film se voulant plutôt libération de la parole et exhumation. Entre 1960 et 1990, des vols de nouveau-nés ont été organisés dans les maternités espagnoles selon des procédés qui, initiés durant la période franquiste,  ont perduré dans la démocratie, aucune loi n’encadrant l’adoption jusqu’en 87. On a parfois raconté aux parents que les bébés étaient morts, organisé des simulacres de funérailles. Abus de pouvoir médical, corruption institutionnalisée, complicité de l’Église, conservatisme, hypocrisie des discours, cynisme, mépris de l’autre. La réalisatrice recueille les témoignages sans un commentaire, écoutant ceux qui s’étaient tus, déterrant ce qui était enfoui, révélant l’impunité de ces crimes.

La séance est organisée en collaboration avec la LDH (Ligue des Droits de l’Homme, Section Marseille Nord-Sud) .

ELISE PADOVANI

Mars 2016

(C) Anna López Luna

Cinéma Les Variétés
37 rue Vincent Scotto
13001 Marseille
facebook.com/Cinemalesvarietes