Les Nuits de l’Enclave irriguent le territoire vauclusien

Désenclaver le théâtre

• 15 juillet 2019⇒28 juillet 2019 •
Les Nuits de l’Enclave irriguent le territoire vauclusien - Zibeline

Les Nuits de l’Enclave irriguent un territoire sensibilisé tout au long de l’année par de multiples actions développées envers les publics.

Les Nuits de l’Enclave, avec ses 53 éditions passées, ses 40 bénévoles, son implication à l’année, et sa programmation mixte entre textes classiques et contemporains, se sont, c’est parfaitement vrai, forgé une solide identité dans le territoire, dont elles maillent les communes de Valréas, Visan, Grillon et Richerenches d’actions durables et de plus en plus suivies. Depuis 2012 et l’arrivée de Gilbert Barba à la direction artistique, la fréquentation du festival a très sensiblement augmenté, grâce à des choix pertinents parmi les compagnies invitées chaque été, mais aussi certainement à travers le travail de médiation accompli à travers des ateliers de lecture et d’écriture effectués par les artistes reçus en résidence tout au long de l’année. Ainsi, les scolaires, les personnes âgées ou en réinsertion s’approprient un espace au cœur du spectacle vivant, et les habitudes se forgent, les plaisirs et l’esprit critique se développent.

C’est Michel Boujenah qui donnera le top départ cette année (15 juillet, Valréas), avec un retour remarqué sur scène, où il raconte sa/une vie rêvée, entre autobiographie et fiction humoristique. Il y aura aussi Antigone (production 2019 du festival) que Gilbert Barba met en scène et joue avec trois autres comédiens, au milieu des spectateurs que la scénographie mue en citoyens de Thèbes, au cœur de la tragédie de Sophocle. Autre production du cru, Loco Locale de Michel Bellier, où une vingtaine de comédiens amateurs nous emmène sur le chemin de la mémoire de la ligne de chemin de fer reliant Pierrelatte à Nyons, qui passait par Valréas. Histoire locale, destins économiques et individuels, Joëlle Cattino met en scène la chronique d’une communauté qui n’a pas renié ses racines ouvrières. La Bande à Mandrin revient pour clôturer son cycle Shakespeare avec La Tempête, Ariane Ascaride et Didier Bezace lisent un montage de textes d’Aragon et Elsa Triolet (Il y aura la jeunesse d’aimer), Olivier Barrère adapte Soie d’Alessandro Baricco. Il y aura aussi Monsieur de Pourceaugnac, Cyrano de Bergerac, et, parmi tous ces héros bien connus qui toujours nous surprennent, Éclats de scène présente L’Histoire racontée du théâtre. Des personnages en papier jouent 25 siècles de spectacle vivant. Et ce n’est pas fini !

ANNA ZISMAN
Juin 2019

Les Nuits de l’Enclave
15 au 28 juillet
Valréas, Visan, Grillon et Richerenches
04 90 28 12 51 nuits-enclave.com

Photo : La Tempête c Michel Cavalca