Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Trajectoires, une plongée au cœur de six récits de vie singuliers, au Forum Jacques Prévert

Des trajectoires très humaines

• 16 janvier 2019, 18 janvier 2019, 23 janvier 2019, 25 janvier 2019, 3 février 2019 •
Trajectoires, une plongée au cœur de six récits de vie singuliers,  au Forum Jacques Prévert - Zibeline

Des récits de vie singuliers dessinent des Trajectoires au Forum Jacques Prévert, à Carros

Depuis son arrivée à la tête du Forum Jacques Prévert à Carros en octobre 2017, Pierre Caussin a souhaité insuffler de nouveaux projets, tisser de nouvelles synergies sur le territoire de la Région Sud, et proposer de nouveaux rendez-vous. Parmi ceux-ci, Trajectoires est « une plongée au cœur de six récits de vie singuliers, intenses souvent, dérangeants parfois… » qui sont autant de visions du monde que les artistes mettent en perspective pour mieux l’interroger et nous secouer.

Entre vies réelles…

Le premier témoin -de sa propre histoire- est Un homme debout. Après avoir passé 19 ans en prison, pour un casse puis une évasion qui ont mal tourné, Jean-Marc Mahy a mis en mots son parcours, de l’irréversible dérapage meurtrier à la prison, de la prison à la réinsertion, jusqu’à la performance qu’il propose sur scène qui transmet, sans rien omettre, la réalité et la quête de rédemption. Dans la mise en scène de Jean-Michel Van den Eeyden, sans sortir des 9m2 délimités par des bandes blanches au sol, l’« éduc’acteur »-médiateur qu’il est devenu adresse à tous une parole crue mais humaine, constructive, vibrante et digne (16 janvier).

C’est une perte incommensurable qui lie Fanny Catel et Daniel Kenigsberg : le décès de leur enfant. Elle a perdu sa fille Joséphine atteinte du syndrome de Zellweger, lui son fils Sam qui s’est suicidé. Tous les deux sont acteurs, des « orphelins à l’envers » comme les nomme Mohamed El Khatib qui les a rencontrés et réunis sur scène. Pour eux il a écrit C’est la vie, un texte où la pudeur le dispute à l’humour, où la délicatesse et l’espoir font montre d’un amour inconditionnel, ultime parade face à la douleur la plus profonde (18 janvier).

À 16 ans, Selman Reda a été mis à la rue par son père devenu violent dans sa pratique rigide de la religion. Désireux de comprendre les dérives engendrées par les interprétations du Coran, il a entrepris une recherche autodidacte qui lui a permis de croiser la route de l’islamologue Rachid Benzine. Leur discussions nourrissent son texte, mis en scène par Michel André, qui remonte le temps, jusqu’au VIIe siècle, aux sources de l’oralité du Coran, en croisant l’histoire, l’anthropologie et la linguistique.

Jeune nageur, Larie rêve de devenir champion de natation, comme son idole Michael Phelps. Cette histoire ressemble en tous points à celle qu’a vécue Maxime Taffanel, ancien nageur de haut niveau devenu acteur. Seul sur une scène qu’il transforme en bassin, il se lance dans un Cent mètres papillon qui raconte l’apprentissage de l’effort, la violence de l’entraînement, les courses, les doutes après les défaites, mais aussi la joie de la victoire… (25 janvier).

… et fictions réalistes

Pilote de l’Us Air Force, une femme interrompt ses vols le temps d’accoucher. Mais après trois ans de congés ce ne sont pas les manette de son Tiger qu’elle empoigne, mais le joystick d’un drone. Clouée au sol c’est par le biais d’un écran qu’elle va découvrir le désert du Moyen-Orient… Ce puissant monologue, porté par la comédienne Pauline Bayle, impressionnante pilote fragilisée par l’absurdité de sa mission, est adapté d’un texte de l’américain George Brant que met en scène Gilles David (31 janvier).

En février (le 2), la trajectoire du Forum de Carros croise celle de la Biennale internationale des arts du cirque avec la belle proposition de Johann Le Guillerm, Le pas grand-chose. Entre déductions et élucubrations saugrenues et essentielles, et donc tout sauf scientifiques, l’artiste croise magie et absurde pour recréer un monde utopique où la logique n’est plus reine, où le minimal est plus important que l’esbroufe.

DOMINIQUE MARÇON
Janvier 2019

Trajectoires
16, 18, 23 & 25 janvier, 2 février
Forum Jacques Prévert, Carros
04 93 08 76 07 forumcarros.com

Photo : Un homme debout, Jean-Marc Mahy c Luciana Poletto


Forum Jacques Prévert
1 Rue des Oliviers
06510 Carros
04 93 08 76 07
forumcarros.com