Les Musiques Interdites rendent justice aux oubliés de l’histoire

Défendre les défendus

• 10 novembre 2019⇒1 décembre 2019 •
Les Musiques Interdites rendent justice aux oubliés de l’histoire - Zibeline

Le Festival Musiques Interdites reprend du service pour une quatorzième édition. Comme chaque année, il mettra à l’honneur des œuvres mises au ban par les dictatures nazies et staliniennes, mais pas que ! Son ouverture le 10 novembre aura lieu à l’Opéra de Marseille : Le Château de Barbe Bleue de Béla Bartók y sera donné dans une mise en espace de Michel Pastore faisant honneur à l’œuvre de Victor Vasarely. Belle idée que d’unir ces deux artistes hongrois « auto-exilés », farouchement indépendants, dont les langages sans concession ont su marquer l’Histoire. Les voix de Chrystelle di Marco et Nicolas Cavallier s’y affronteront le temps d’un duel terrassant de lyrisme et de désespoir, au son de l’Orchestre Philharmonique de Marseille dirigé par Jean-Philippe Dambreville. C’est ensuite à une autre injustice de taille dans l’Histoire des arts qu’entend remédier le festival à l’Abbaye Saint Victor : celle qui a frappé les compositrices, dans la création de leur œuvre comme dans leur réception. Les pages méconnues d’Alma Mahler, épouse du célèbre Gustav, contrainte à abandonner la musique, seront parcourues par la soprano Oriane Moretti et le pianiste Vladik Polionov le 16 novembre. Un assortiment de Lieder de l’incompris Gustav Mahler lui succèdera, entonné par le contreténor Rémy Bres accompagné au piano par Yoann Pourre. Le lendemain, le bel canto germano-francophile de Giacomo Meyerbeer, internationaliste avant l’heure, fera l’objet d’un récital unissant Claudia Sorokina à Vladik Polionov. Il sera suivi d’un concert consacré à Fanny Mendelssohn, sœur oubliée de Félix, qui fera comme lui l’objet d’une interdiction en raison, entre autres, de son judaïsme. Lucile Pessey joindra sa voix chantante à celle, récitante, de Cathy Debeauvais, et aux cordes frappées de Marion Lieutard, pour rappeler l’importance de cette œuvre particulièrement sous-estimée. Le festival se conclura enfin sur le compositeur phare du festival, Gustav Mahler, incarnation la plus évidente du compositeur maudit par son temps. Sa IVe Symphonie sera donnée le 30 novembre à l’Abbaye Saint Victor et le 1er décembre au Conservatoire d’Aix-en-Provence. Elle fera l’objet, tout comme les chefs-d’œuvre du compositeur joués lors des éditions précédentes, d’un enregistrement. De quoi (ré)inscrire les interdits dans l’Histoire !

SUZANNE CANESSA
Octobre 2019

Festival Musiques interdites
10 novembre au 1er décembre
Divers lieux, Marseille et Aix
musiques-interdites.fr

Photographie : Gustav Mahler © Moriz Nahr


Abbaye de Saint-Victor
3 Rue Abbaye
13007 Marseille
04 96 11 22 60
http://www.saintvictor.net/


Conservatoire Darius Milhaud
1 avenue Malherbe
13100 Aix-en-Provence
04 42 38 76 28
www.aixenprovence.fr


Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/