Projet théâtral de la Compagnie Pop Manuscrit, épisode 2

De l’art du non-spectacleVu par Zibeline

• 22 mai 2020⇒22 juillet 2020 •
Projet théâtral de la Compagnie Pop Manuscrit, épisode 2 - Zibeline

On s’est déjà délectés du goût du paradoxe cultivé à l’extrême par la Compagnie Pop Manuscrit en la suivant dans l’ébauche de son « non-spectacle » ou plutôt de son « projet de spectacle qui fait spectacle de son propre projet » (lire notre article ici ).

Le premier épisode mettait en scène trois acteurs s’entretenant, de leurs voix synthétiques, à propos de la création à venir, impalpable encore, hermétique sans doute, absurde peut-être, déjantée assurément, s’autorisant les vertiges délicieux des mots, de leurs sonorités, de leurs échos, des glissements de sens où la conversation s’amuse et tisse de nouvelles significations en se méfiant de leur profondeur…

Le deuxième épisode (dix sont prévus), toujours dans le même esprit, s’intéresse au biomimétisme, au thème de l’identité au sein d’une multitude, à la théorie du cerveau plat (« potentiellement complotiste ») et autres élucubrations où la légèreté se pare de mots complexes et réciproquement. Le titre de cette saison deux, « Bis repetita placent ! », inspiré des vers d’Horace, est une invitation malicieuse aux bonheurs de la réitération.

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2020

https://soundcloud.com/jesshuan-dine/sets/un-nouveau-projet-saison-2

https://ciepopmanuscrit.jimdofree.com/projets-spectacles-spectacles-des-projets/un-nouveau-projet-projet-manifeste/

Visuel © Cie Pop Manuscrit