L’Opéra de Toulon annonce une saison aussi prometteuse qu’éclectique

De la Terre à la Lune

• 20 septembre 2020⇒20 juillet 2021 •
L’Opéra de Toulon annonce une saison aussi prometteuse qu’éclectique - Zibeline

La saison 2020-2021 de l’Opéra de Toulon aurait dû s’ouvrir par une version concert du Semiramide de Rossini. En lieu et place, Karine Deshayes, qui devait tenir le rôle-titre, sera la tête d’affiche de deux récitals lyriques qui couvriront un répertoire large, de Haendel à Offenbach en passant par Rossini. La mezzo-soprano française ne sera pas seule, bien entourée par l’Orchestre de l’Opéra de Toulon dirigé par George Petrou et d’autres voix talentueuses que certains auront déjà entendues dans les maisons de la Région (la basse Mirco Palazzi, le ténor Philippe Talbot, la soprano Roxane Chalard).

Le programme, évidemment impacté par la crise sanitaire, n’abandonne pas pour autant son exigence et sa volonté de s’adresser à tous. Ainsi le public retrouvera-t-il trois grands classiques du répertoire, emmenés par le directeur musical Jurgen Hempel à la tête de son orchestre : tout d’abord Carmen en version désormais de concert en novembre, avec la géorgienne Ketevan Kemoklidze, une habituée du rôle-titre. En mars, ce sera au tour de Cosi fan tutte dans une mise en scène bariolée et flamboyante de Christophe Gayral. On retrouvera au casting vocal Pauline Courtin, Laurent Alvaro et Marion Lebègue, qui avaient contribué au succès de la production à Saint Etienne. Enfin, la mise en scène plus classique de La Traviata créée par Renée Auphan à Marseille en 2018, viendra clore la saison lyrique fin mai : la soprano Eugenia Dushina en Violetta s’y produira pour la première fois en France.

L’Opéra proposera également en nouvelle production le très méconnu Si j’étais roi, un opéra-comique d’Adolphe Adam. Marc Adam sera à la mise en scène de cette œuvre orientalisante. Une nouvelle coproduction très attendue : celle de l’opéra féérie d’Offenbach, Le Voyage dans la Lune, qui posera également ses bagages à Nice, Marseille et Montpellier. Cette perle injustement peu jouée, composée sous l’influence des écrits de Jules Verne, sera dirigée ici par Pierre Dumoussaud et mise en scène par Olivier Fredj.

L’on retrouvera également avec plaisir la coproduction régionale du diptyque d’opérettes Le Singe d’une Nuit d’Eté / Pomme d’Api, déjà passé par l’Odéon la saison dernière. Deux ans après ses débuts triomphants sur le sol français à Toulon, Wonderful Town de Leonard Bernstein fera son retour dans le Var. Une belle occasion, pour ceux qui les avaient ratées, de découvrir la mise en scène très actuelle d’Olivier Bénézech, et les voix de Jasmine Roy et Maxime de Toledo.

Le programme symphonique s’avère tout aussi prometteur : trois symphonies de trois membres de la famille Mozart fin novembre, ou l’intégrale des concertos pour piano début décembre pour bien terminer l’année Beethoven. Au printemps, deux incontournables, la Symphonie du Nouveau Monde de Dvořák et le Chant de la Terre de Mahler avec Corby Welch, Katerina Hebelkova et Fleur Barron en solistes. Et après la Symphonie n°5 de Sibelius en mai, un concert plus fédérateur, Hollywood Music, qui rassemblera des thèmes de musique de films familiers, d’Hermann à John Williams.

Le Palais Neptune accueillera quant à lui un concert du grand pianiste Nelson Goerner, consacré à Brahms, Liszt et Schumann. Un événement initialement prévu en avril qui aura lieu le 23 novembre. Enfin, c’est à l’Opéra qu’il faudra se rendre pour la Nuit du Piano, autour du répertoire russe. Une saison 2020-2021 qui malgré les contraintes, s’annonce passionnante !

PAUL CANESSA
Août 2020

Opéra de Toulon
04 94 92 70 78
operadetoulon.fr

Photo Karine Deshayes © Aymeric Giraudel

Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr