Foisonnante saison au théâtre de Grasse

De la prudence sans renoncements

Le théâtre de Grasse n’a pas attendu le début traditionnel de la saison pour mettre en œuvre sa programmation. Comme il a été impossible de construire une programmation sur une saison complète tant les incertitudes sont grandes, une demi-saison a été mise en place jusqu’en décembre dans l’esprit d’une « solidarité territoriale » ainsi que le souligne son directeur, Jean Flores. Deux temps forts sont à compter en cette première partie de saison : Fracasse d’après Théophile Gautier, dans une mise en scène de Jean-Christophe Hembert, un virevoltant et animé roman [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous