Le Festival de danse de Cannes distille l'art chorégraphique sous toutes ses formes

Danser l’avenir

• 27 novembre 2021⇒12 décembre 2021 •
Le Festival de danse de Cannes distille l'art chorégraphique sous toutes ses formes - Zibeline

Pour sa dernière année à la direction artistique du Festival de danse de Cannes, Brigitte Lefèvre fédère autour d’elle des « précurseurs d’hier et d’aujourd’hui » et des compagnies de la région dont elle admire le dynamisme. Sous son impulsion, le festival est devenu itinérant grâce aux partenariats tissés avec les acteurs culturels du territoire*, plus particulièrement cette année avec le Pôle National Supérieur de Danse qui fête le 60e anniversaire de l’École Supérieure de Danse Rosella Hightower. L’occasion pour le Cannes Jeune Ballet de présenter deux pièces de Carolyn Carlson et Jean-Christophe Maillot, et une création de Christophe Garcia. 

Dans ce panorama non exhaustif de la danse contemporaine, elle offre une fois encore une place de choix aux femmes et balaye tous les continents. Regarder ici et regarder ailleurs nourrit sa programmation comme en témoigne la présence de la Québécoise Louise Lecavalier dans un opus à l’énergie folle (Stations), de Bintou Dembélé confrontée à sa propre histoire dans S/T/R/A/T/E/S ou encore de la compagnie de la grande prêtresse américaine de la danse moderne Martha Graham avec des pièces du répertoire et la création Umbra au titre encore provisoire. Créations toujours avec la japonaise Kaori Ito et sa première pièce jeune public Le monde à l’envers ; Eugénie Andrin, artiste résidente à Anthéa, et son Breathe, Breathe ! conçu pour 45 danseurs ; Régine Chopinot qui donne à Cannes la primeur de son A-D-N quatuor ; Système Castafiore et son Kantus 4-Xtinct Species à l’esthétique et à l’imaginaire singulières ; la compagnie Brésilienne Mimulus et sa nouvelle version de son ballet pour 8 danseurs Dolores ; Salim Mze Hamadi Moissi dans le solo inédit L’Expat et sa pièce chorale de 2020 Massiwa ; la compagnie Wang Ramirez dans une version augmentée de Youme avec la violoncelliste Elsa Guiet ; le chorégraphe Damien Jalet et le scénographe Kohei Nawa avec l’une des pièces les plus singulières du festival, Planet (wanderer) 

Si la danse « spectaculaire » se décline sur toutes les scènes, Brigitte Lefèvre a également à cœur d’offrir à tous les publics des clefs de compréhension et des moments de connivence avec les artistes. L’art chorégraphique se distille donc sous une multitudes de formes, du  colloque « Terrains » organisé par l’Université Côte d’Azur, CTEL, EUR CREATES-arts et humanités aux projections de films documentaires, de la plateforme de découverte Studiotrade coordonnée par le chorégraphe Éric Oberdorff (Cie Humaine) aux représentations scolaires, des rencontres et tables-rondes au séminaire sur la transmission d’une œuvre chorégraphique, et des expositions. 

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2021

*Anthéa (Antibes), Forum Jacques Prévert (Carros), Scène 55 (Mougins), Théâtre de Grasse, Théâtres en Dracénie (Draguignan), Théâtre La Licorne (Cannes), Théâtre National de Nice et Théâtre intercommunal Le Forum (Fréjus).

Festival de danse de Cannes
27 novembre au 12 décembre
Cannes, Antibes, Carros, Mougins, Grasse, Nice, Fréjus, Draguignan
04 92 98 62 77 festivaldedanse-cannes.com

Photo : Stations, Louise Lecavalier © André Cornellier