Le festival Question de danse au KLAP et au théâtre de la Joliette

Danse : quelle est la question ?

• 29 septembre 2018⇒19 octobre 2018 •
Le festival Question de danse au KLAP et au théâtre de la Joliette  - Zibeline

Depuis 12 ans, Michel Kelemenis brasse les mouvements en gestation, les dispositifs à inventer, les problématiques à creuser. Chorégraphe bien installé dans le champ contemporain, il entame la 13e édition du festival Question de danse à Marseille, dédié à l’ici et maintenant de la création, à ce qui se joue et se cherche pendant le travail, avant même la première représentation. Un manifeste quasi politique, tout à la fois inquiet et frondeur : « Par chance, le corps, premier outil d’appréhension et de relation au monde, ne se numérise pas encore… Gageons que l’expérience de communication holographique ne parviendra pas avant longtemps à renverser la puissance du réel scénique. ». Le corps a la parole, donc, et les spectateurs sont là pour l’entendre et l’interroger, sur le vif, dans l’urgence des sujets abordés par les chorégraphes invités à partager leur création en direct.

Cette année, 3 spectacles créés récemment (présentés dans des conditions classiques) côtoieront 6 créations ou premières française, et 9 projets en cours, à l’issue desquels s’ouvriront des conversations entre public et artistes, au cœur des enjeux de la création. Au tarif unique de 5 € (hormis les deux spectacles présentés au Théâtre Joliette le 16 octobre, Pastorale, projet en cours de Daniele Ninarello et iU an Mi de Lali Ayguadé), le KLAP (Maison pour la danse) propose ainsi près d’une vingtaine de représentations à la pointe du langage chorégraphique d’aujourd’hui. Parfois déroutants, souvent riches de questions en suspens, les corps qui se meuvent sur les plateaux révèlent un état des lieux qui en dit long sur notre monde.

Les trois spectacles achevés recèlent chacun une forte valeur documentaire. Le corps du roi, de Matthieu Hocquemiller (création accueillie à KLAP en avril 2018) aborde de front la question queer et l’exil en mettant en scène les parcours singuliers des deux interprètes (Mimi Aum Neko trans activiste, sociologue, réfugiée politique thaïlandaise et Mathieu Jedrazak, chanteur lyrique et performeur). Acta est fabula de Yuval Pick interroge la dualité entre groupe et individualité, sur une trame sonore qui élabore le lieu avec les souvenirs collectifs des 5 interprètes. La chorégraphe catalane Lali Ayguadé (iU an Mi, projet présenté l’an dernier avant sa création) confronte le public au déroulement d’un enterrement. Entre postures de circonstances et exagérations sentimentales, les 4 danseurs offrent une réflexion sur le rituel, la société, le poids de la représentation (humour en sus).

Pour le reste, on est rassuré : le corps est bien là, de chair, de sang, imprégné de vitalité et de revendications qu’il est seul légitime à porter. Il y sera question du poème How d’Allen Ginsberg (Holy d’Edmond Russo et Shlomi Tuizer), d’une rencontre en direct sur le plateau (Here de Lali Ayguadé et Guilhem Chatir), d’un projet d’enfouissement de déchets nucléaires dans une galerie finnoise (Onkalo de Sandra Français)…

Si ce ne sont pas forcément des réponses qui fuseront, il est certain que surgiront des fulgurances qui nous aideront à mieux inventer notre quotidien.

ANNA ZISMAN
Septembre 2018

Question de danse
29 septembre au 19 octobre
KLAP (Maison pour la danse) et Théâtre Joliette, Marseille
04 96 11 11 20 kelemenis.fr

Photo : Here, Lali Ayguadé et Guilhem Chatir © Tristán Pérez Martín


Klap
Maison pour la Danse
5 rue du Petit Versailles
13003 Marseille
04 96 11 11 20
http://www.kelemenis.fr/


Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr