C'est pour bientôt ! Le Festival de Marseille, du 19 juin au 12 juillet

Danse à Marseille !

• 19 juin 2014⇒12 juillet 2014 •
C'est pour bientôt ! Le Festival de Marseille, du 19 juin au 12 juillet - Zibeline

Le Festival de Marseille devrait commencer, on l’espère !, et lancer la saison estivale dans la région, si le mouvement des intermittents parvient à se faire entendre avant le 19 juin. Le programme est beau, engagé, international, faisant venir à Marseille des formes nouvelles et des résistants de pays en lutte. Les spectacles, plus que jamais agrémentés d’ateliers et de projections, commencent au Silo, avec la venue de la compagnie exceptionnelle de Noa Wertheim les 19 et 20 juin. Depuis quelques années déjà la danse Israélienne parait dotée d’une force explosive, musculeuse, précise. Arme de résistance ou de propagande d’un état à la politique plus que discutable ? Le Vertigo de la chorégraphe compile des créations qui expriment tout sauf le repli !

Une autre résistance sera portée par le duo d’Eric Languet Attention Fragile. Wilson Payet, en fauteuil roulant, y évolue avec Marriyya Evrard, balayant par sa maîtrise du mouvement les a priori sur le handicap. Leur succèdera Robyn Orlin, dont la présence est plus habituelle, mais toujours aussi tapageuse et décalée. La chorégraphe sud africaine traque la beauté des papillons survivant à la chute (les 23 et 24 juin à 19 et 21h, la Minoterie).

Un Israélien réside à Istres… Emanuel Gat fera danser la formation Coline, tandis qu’un groupe de jeunes gens de Bogota, le Collectif Carretel, viendra danser une autre urgence (Klap, le 25 juin). Au Silo les 25 et 26 juin c’est Saburo Teshigawara, héritier du Butô, accompagné de 5 danseurs, qui cherchera la puissance du souffle dans la solitude dématérialisée des technologies de pointe.

Nettement plus low tech, mais tout aussi virtuoses, les marionnettes géantes ou à mains, projections, acteurs et illusions de William Kentridge, qui revisite Ubu à l’aune de l’Apartheid et de la commission Vérité et Réconciliation de Mandela. Un spectacle qui a fait événement à sa création, repris ici à la Minoterie du 28 au 30 juin.

La collaboration entre KVS et les danseurs palestiniens a 8 ans. Fruit d’une contamination de longue haleine Badke, reprenant et détournant le Dabke, danse populaire Libanaise, pour en faire un hymne de groupe à la vie (le 30 juin et 1er juillet, studio du BNM). KVS que l’on retrouvera  pour le monologue Raymond (Goethals) de Thomas Gunzig, porté par Josse de Pauw (les 2 et 3 juillet à la Minoterie).

Et puis il y aura la sublime danse afro-américaine de Kyle Abraham (les 3 et 4 juillet au BNM), le Nederland dans theater 2 au Silo le 4 juillet, la reprise de la création de Nathalie Negro les 5 et 6 juillet à la Minoterie, une création de Richard Siegal par le BNM (le 8 juillet au Silo), une pièce iconoclaste de Tino Fernandez au Théâtre du Lacydon du 9 au 11 juillet, avant la clôture flamenca de Rocio Molina le 12 juillet au Silo. Une véritable fête de la danse en créations !

AGNÈS FRESCHEL
Juin 2014

Festival de Marseille
du 19 juin au 12 juillet
04 91 99 02 50
www.festivaldemarseille.com

Photo : Vertigo-Dance-Company,-Vertigo-©-Gadi-Dagon