Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Le Festival Tous dehors (enfin) !, du 2 au 4 juin à Gap

Dans l’herbe tendre

• 2 juin 2017⇒4 juin 2017 •
Le Festival Tous dehors (enfin) !, du 2 au 4 juin à Gap - Zibeline

Joie ! C’est le printemps, et avec les beaux jours revient dans les Alpes le Festival Tous dehors (enfin) !, dédié aux arts de la rue. De la rue, et de l’herbe tendre pourrait-on ajouter, puisque comme lors des éditions précédentes une partie du programme se déroulera dans le magnifique Domaine de Charance, sur les hauteurs de Gap. Réservez votre week-end de la Pentecôte, car cette 5e édition affiche 14 spectacles, pour plus de 40 représentations. Il y en aura pour tous les goûts : le Théâtre La Passerelle, qui porte la manifestation, soigne année après année sa cohérence et sa diversité.

Annonçons d’emblée le morceau de bravoure, rares étant les programmateurs assez audacieux pour présenter non pas un diptyque ni un triptyque, mais carrément quatre œuvres reliées entre elles. Une proposition exceptionnelle de la Cie Adhock, qui retrace en danse-théâtre « la grande histoire de la vie : sortir du nid, prendre son envol, vieillir et mourir ». Avec des comédiens à peine issus de l’adolescence, d’âge mûr, ou « vieux et irrévérencieux », prêts à faire un « immense bras d’honneur à la mort ». Autres anciens bien vifs, les retraités de la Cie O.p.U.S vous invitent à une veillée sous les étoiles de Charance, soupe à l’oignon et feu de bois à l’appui (prévoyez tout de même de vous vêtir chaudement).

Côté disciplines circassiennes, le festival fait preuve d’une grande originalité ! On se laissera surprendre par la balade nocturne de Fanny Soriano, en compagnie de ses danseurs-acrobates, mi-hommes mi-bêtes. Ou par le parc d’attractions pour gastéropodes Slow Park ; si vous n’avez jamais vu un escargot faire du trapèze, c’est le moment ou jamais. Et rassurez-vous, aucune maltraitance animale : ils sont régulièrement arrosés. Plus classiques mais tout aussi virtuoses, les anglais de NoFit State Circus & Motion house, dans une performance urbaine aux prises de risque millimétrées (Block). Les amateurs de clown seront ravis, en découvrant Une aventure, de La boca abierta, « tendresse » tout public à partir de 7 ans, avec Lior Shoov et Anne Kempf, qui « font musique de tout ». Ainsi que la « natation synclownisée » de Plouf et Replouf, une pratique ardue, dans un bassin de 20 cm de profondeur.

Deux spectacles sont attendus avec une particulière impatience : In-Two de la Cie Tandaim (retrouvez ici notre reportage consacré à ce projet tournant autour du secret, dans le cadre d’un jumelage entre La Passerelle et le collège de Tallard), et le mentaliste Kurt Demay, dont on avait tant apprécié L’Homme cornu en 2015. Allons, un -pas si- petit dernier, parce que la réflexion par l’humour est aussi une spécialité de Gap : la Cie AIAA et son programmatique Argent, pudeurs et décadences, avec probablement bien des révélations postélectorales…

NB : en avant-goût du festival, les Curieux de nature -nom du dispositif poétique inventé par le théâtre et qui conduit depuis 4 saisons des artistes à créer des œuvres en espace naturel- ne manqueront pas d’assister à la création du groupe Zur dans les Gorges de la Méouge, les 19 et 20 mai.

GAËLLE CLOAREC
Mai 2017

Tous dehors (enfin) !
2 au 4 juin
divers lieux, Gap

Attention : Le comédien de La Veillée s’est blessé. Le spectacle sera remplacé par Le Musée Bombana de Kokologo.

Photo : Slow Park -c- X-D.R.


Théâtre La Passerelle
137 boulevard Georges Pompidou
05000 Gap
04 92 52 52 52
http://www.theatre-la-passerelle.eu/