L'Harmonie de l'Estaque, à Marseille, accueille la nouvelle création de Margo Chou

Dans le fossé des villes

• 28 mars 2020⇒29 mars 2020 •
L'Harmonie de l'Estaque, à Marseille, accueille la nouvelle création de Margo Chou - Zibeline

Lieux Publics présente Sensational Platz, la nouvelle création de Margo Chou.

Platz, c’est la place dans les villes allemandes. Cela signifie aussi le lieu d’habitation pour les Rroms, un ensemble de baraquements que certains nomment bidonville quand ce n’est pas camp. Un environnement que l’auteure et comédienne Margo Chou fréquente depuis de nombreuses années. Sensational Platz a été conçu comme une œuvre-événement, un lieu inoccupé où l’on se pose, où l’on cherche sa place et la position des uns envers les autres. « Pendant quatre ans, je me suis régulièrement rendue à la même platz où vivaient des Tsiganes roumains, alors que j’étais en résidence dans l’Essonne pour l’écriture de mon solo Je me suis réfugiée là, là, là. Ce qui m’intéresse le plus, c’est cette vie dans les cabanes. Il se trouve que ce sont des Roumains qui les habitent. Et malgré les expulsions et les destructions, la vie continue », explique la Marseillaise d’adoption pour qui l’espace urbain se réduit avec un système répressif en surenchère permanente.

Presque cabaret

Un jour, un jeune homme de la platz la présente à sa famille. Le courant passe, la confiance s’instaure. Immersion, prise de notes, photographies… « On m’a proposé de faire de l’action culturelle. J’ai refusé car je n’avais aucune envie d’avoir un rapport fonctionnel avec eux. Mais je n’avais pas prévu d’en faire un spectacle », confie celle qui, deux ans après cette aventure et la rencontre avec la dramaturge Marie Reverdy, créé Sensational Platz. Presque cabaret en est le sous-titre, pour signifier l’hybridité de l’espace et du moment, entre le salon et la fête. La musique est omniprésente dans le parcours de l’auteure. Elle a voulu ici se situer au croisement du cabaret oriental et du kafana d’Europe de l’Est. Sans oublier les ambiances de marchés, de Marseille ou de Bucarest, et de carnavals. « Ce spectacle est voué à être joué dans les salles des fêtes. Du moins celles qui ont du cachet. C’est un vrai choix de le présenter à l’Harmonie de l’Estaque. D’abord parce que j’habite à côté mais surtout parce que c’est un lieu magnifique, avec une histoire. Il est tenu par des sociétaires depuis deux siècles et le pastis coûte 1,30 euro ! »

Avec Nicolas Cante

Dans Je me suis réfugiée là,là,là, Margo Chou invitait le public à s’asseoir à sa table. Cette fois, elle s’entoure de plusieurs complices de longue date pour un rendez-vous qu’elle souhaite « festif, magique et merveilleux ». Sur le plateau, les hommes sont musiciens et les femmes comédiennes. Lise Borki a développé un répertoire allant des Balkans à l’Occitanie. Gaële Cerisier a une formation de circassienne. Salomé Richez a participé à de nombreuses créations du répertoire contemporain d’Europe de l ‘Est et du Caucase. Benjamin Colin a été le percussionniste de Fantazio. Ronan Drougard est notamment le guitariste de Johnny Montreuil. Rencontré plus récemment, Nicolas Cante et son clavier déjanté rejoignent la création. Encore une bonne nouvelle.

LUDOVIC TOMAS
Mars 2020

Photo : Sensational Platz ©Vincent Beaume

Sensational Platz
28 & 29 mars
L’Harmonie de l’Estaque, Marseille
lieuxpublics.com

Lieux publics
Centre national de création
225 Avenue des Aygalades
13015 Marseille
04 91 03 81 28
http://www.lieuxpublics.com/fr/