Le Festival International du Dessin de Presse, de la Caricature et de la Satire, du 23 au 29 septembre à Marseille

Croquer la vie

• 23 septembre 2019⇒29 septembre 2019 •
Le Festival International du Dessin de Presse, de la Caricature et de la Satire, du 23 au 29 septembre à Marseille - Zibeline

L’Estaque accueille la 8e édition du Festival International du Dessin de Presse, de la Caricature et de la Satire.

Tout commencera au troquet, comme il se doit au Fidep, dont l’affiche revendique une devise éloquente : « Un jaune ça va, deux jaunes ça va beaucoup mieux ». Outre le pastis, peut-être fait-elle aussi référence à la couleur des Gilets Jaunes, à qui le parrain du Festival, Robert Guédiguian, consacre son court édito. Paradoxalement, il les remercie pour leur façon de faire de la politique, tout en leur reprochant leur manque d’enthousiasme à l’idée d’élire des représentants… Voilà qui promet de beaux débats, au comptoir ou ailleurs, parmi les propositions de cette 8e édition. Fathy Bourayou, fondateur et directeur artistique de la manifestation, ne devrait pas être le dernier à donner de la voix pour rallier les gilets oranges, ceux que portent en mer les équipes de sauveteurs au secours des migrants.

Local et global

Rendez-vous donc au Bar Albert le 24 septembre, afin de découvrir l’exposition de Marie Morelle, collaboratrice entre autres de Causette, connue pour ses dessins féministes et écolos (vernissage à 12h). Les plus jeunes, eux, auront commencé la veille à plancher avec le dessinateur de presse nantais Yassine Latrache -dit Yas- lors d’ateliers réservés aux enfants menés à la Bibliothèque Saint André. Le 25 septembre, ils pourront rejoindre le Festival des Pitchouns au Boulodrome, pour participer entre autres activités à un concours de dessin sur deux thèmes d’actualité brûlante. L’un, global, sur la crise environnementale : Elle pleure ma planète. L’autre, local, alors que la crise du logement à Marseille n’en finit pas de se répercuter, un an après l’effondrement des immeubles dans le quartier de Noailles : Au secours, ma maison s’écroule. La cour extérieure de la Maison des Associations accueillera d’ailleurs une exposition d’œuvres sur l’habitat indigne, collectées pour constituer un recueil. La recette des ventes étant « destinée au Collectif du 5 Novembre qui organise une assistance juridique et sociale aux délogés et sinistrés, à la caisse de solidarité d’Emmaüs pour l’ameublement des délogés, et pour soutenir l’activité du Fidep ». L’occasion de repartir avec, entre autres, l’exceptionnel dessin de Christine Traxeler alias Trax, où l’on voit le Maire de Marseille Jean-Claude Gaudin perdre un râtelier de dents-masures ensanglantées ?

Voir et bouger

Le Boulodrome accueille le Village du dessin de presse, épicentre du festival, où se tiendra le gros de la manifestation. Là, on pourra voir toute une série d’expositions : un Regard sur la caricature du monde arabe, avec les œuvres de Fathy, Nadia Khiari, Ali Hamra et Sabaaneh, le travail de Catherine Beaunez, membre des Créatrices-BD contre le sexisme, ou encore un parcours collectif sur le mouvement des Gilets Jaunes. La Maison Municipale d’Arrondissement de l’Estaque (MMA Plage) recevra quant à elle Tous migrants !, treize kakemonos de l’association Cartooning for peace réalisés par la crème du dessin de presse international, Faites l’Amour, pas la Guerre, exposition prêtée par les belges du Bastogne International Press Cartoon, ou encore une campagne de soutien à Musa Kart, caricaturiste politique turc emprisonné.

Enfin, pas de Fidep sans musique : entre une jam session portée par Alou, la Banda du Dock, fanfare déjantée, le rock bédouin de Ferraj, et la chorale de clôture La machine, Marianne et ses chanteurs, chacun trouvera son rythme. Cerise sur le gâteau, avant la remise des traditionnels trophées (Carafe Ricard / Prix Tignous, Panisse d’Or / Prix du Public, Chichi d’Or / Prix des Organisateurs), on pourra déguster le 29 septembre un Impromptu de Générik Vapeur. La mythique compagnie de théâtre de rue se livrera à un trafic d’acteurs et d’engins, une « résistance poétique pour en voir de toutes les couleurs ».

GAËLLE CLOAREC
Septembre 2019

Festival International du Dessin de Presse, de la Caricature et de la Satire
23 au 29 septembre
L’Estaque, Marseille
facebook.com/FidepOfficiel/

Illustrations : Edition 2018 du Fidep / Dessin de Catherine Beaunez – Exposition Cartooning for peace -c- G.C et Photographies d’une séance de caricatures -c- Angelique Rollier