Festival Concerts au coucher de soleil : rendre accessible à tous la musique classique

Crépuscules musicaux

• 21 août 2019⇒25 août 2019 •
Festival Concerts au coucher de soleil : rendre accessible à tous la musique classique - Zibeline

Les Concerts au coucher de soleil retiennent le jour à Oppède-le-Vieux, beau village du Luberon (Vaucluse).

Il est des lieux où la mémoire de ceux qui nous ont quittés devient fondatrice, entre mythologies personnelles et universel se tissent alors de délicats échos. Ainsi, le festival Concerts au coucher de soleil a choisi l’heure où éclosent les songes, aux frontières du jour et de la naissance des ombres. Fort du succès de ses deux précédentes éditions au cours desquelles maintes représentations ont dû refuser du monde, le directeur-fondateur du festival, le corniste Cyril Diederich, espère que son initiative devienne pérenne dans l’écrin du site patrimonial remarquable qu’est le village d’Oppède-le-Vieux. Animé du désir de rendre accessible à « un public jeune et néophyte » (grâce à une tarification volontairement basse), il propose un répertoire classique interprété par des artistes d’exception, qui se glissent avec aisance dans les divers répertoires proposés.

La collégiale Notre-Dame Dalidon accueillera encore sur son parvis ou à l’ombre de ses voûtes romanes, quatre soirées (réparties en deux grands mouvements, le premier célébrant Mozart, le second, Massenet et Verdi), chacune en deux temps : l’un permet, devant la collégiale, d’admirer le soleil couchant en écoutant une version resserrée de Così fan tutte de Mozart, pour sopranos (Fabienne Conrad et Irina Stopina), ténor (Juan José Médina), baryton (Gilen Goicoechea) et basse (Jérôme Varnier) avec récitante (la mezzo Camille Merckx), dans une mise en espace de Nadine Duffaut (21 & 22 août) ou la version resserrée du Don Quichotte de Massenet et l’air pour baryton du Macbeth de Verdi, Pietà, rispetto, amore (24 & 25 août) ; l’autre, à l’intérieur de la collégiale, suit les notes inspirées de Mozart, Adagio et fugue pour cordes, puis Vêpres solennelles d’un confesseur, « Laudatedominum » pour soprano, extraits de la Messe du Couronnement et du Requiem, et passages tirés d’œuvres de Fauré, Massenet, Verdi… Communion musicale subtile au cœur d’un tableau… auquel on accède au bout de 20 à 30 minutes de marche. Apollon ne se donne qu’à ceux qui le méritent, n’est-ce pas ?

MARYVONNE COLOMBANI
Juin 2019

Concerts au coucher du soleil
21 au 25 août
Collégiale Notre-Dame Dalidon, Oppède-le-Vieux
07 69 88 34 70 lesconcertsaucoucherdesoleil.com

Photo : Concerts au coucher du soleil 2017 © DR