L'Opéra Nice Côte d'Azur joue sur la toile

Confinement orchestral

• 7 avril 2020⇒31 mai 2020 •
L'Opéra Nice Côte d'Azur joue sur la toile - Zibeline

Les artistes de l’Opéra Nice Côte d’Azur ont dû délaisser leur théâtre, mais ne renoncent pas à leur art pour autant et proposent par le biais d’Internet rediffusions et nouvelles formes.

« Capsules musicales »

Depuis le 27 mars, quinze vidéos ont été réalisées, à l’appel de l’Opéra Nice Côte d’Azur, par les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Nice, les danseurs du Ballet Nice Méditerranée, les artistes du Chœur de l’Opéra de Nice, les professeurs et/ou élèves des Conservatoires de Nice et Grasse, et même par les chanteurs du Conservatoire de Musique et de Danse de la Nouvelle-Calédonie. Ces petits bijoux sont diffusés sur les réseaux sociaux (Facebook, YouTube, Instagram…) et permettent aux artistes comme à leur public de garder un lien fort, assorti d’une fantaisie potache due à l’étrangeté de la situation.

Originalité encore avec l’Orchestre Philharmonique réuni « virtuellement » pour jouer des extraits d’œuvres du répertoire, comme Le Boléro de Ravel ou Carmen de Bizet. La rythmique donnée par la caisse claire a été envoyée aux musiciens qui se sont, chacun, « calés » sur cette pulsation et ont enregistré leur partie. Tous ces fils ont été assemblés et montés par Patrice Gauchon, l’ensemble renaît grâce à la technologie ! (à voir sur les réseaux sociaux et sur cultivez-vous.nice.fr, rubrique « Figure Libre »).
Anecdotes cocasses et touchantes sont aussi distillées avec une passion érudite à propos de grands compositeurs qui ont aussi vécu dans l’isolement (pas pour les mêmes raisons que celles d’aujourd’hui, mais le parallèle avec de si grands noms flatte les egos sans doute), Beethoven, Wagner, Schumann, Chopin… André Peyrègne raconte ses histoires musicales sur le site officiel de l’Opéra Nice Côte d’Azur.

Grands moments à revivre

Plus amples, les concerts qui ont fait événement sont proposés sur le site de l’Opéra de Nice (opera-nice.org). On revivra le concert de Lionel (chef d’orchestre) et Nicolas (pianiste) Bringuier, qui, après avoir arpenté les scènes internationales les plus prestigieuses, ont enfin pu jouer dans leur région d’origine le 26 janvier dernier, pour la première fois sur la scène de l’Opéra Nice Côte d’Azur (Concerto pour piano n° 1 en ré mineur, Brahms, Tableaux d’une exposition, Moussorgski/Ravel). On reviendra en images sur le concert inaugural de la saison en cours (Strauss-Rachmaninov-Tchaïkovsky). Le souvenir du premier solo de la violoniste Véra Novakova se parera des atours de La Traviata de Verdi. L’Orchestre, instrument à multiples voix, résonnera de sa magie, un « Soir de fête » se chorégraphiera grâce à Léo Staats et Eric Vu-An, sur la musique de Léo Delibes, le ballet en deux actes Marco Polo s’inspirera du texte d’Italo Calvino, Les villes invisibles, et les enfants se passionneront pour les histoires du petit violon magique…

Si vous êtes en manque de bricolage, la société Inforgraph06, Mécène de l’Opéra, propose un DIY (Do It Yourself) pour construire une maquette de l’opéra. Et comme on est isolés, on montre tout sur les réseaux sociaux, ceux qui le veulent peuvent exposer leur œuvre sur la toile aux fils qui décidément n’en finissent pas de relier !

MARYVONNE COLOMBANI
Avril 2020

opera-nice.org/fr / cultivez-vous.nice.fr

Photographie : Boléro de Ravel ©  X-D.R.