Christelle Abinasr bientôt au Rouge Belle de Mai pour son spectacle El Tango

Christelle Abinasr

• 4 octobre 2019 •
Christelle Abinasr bientôt au Rouge Belle de Mai pour son spectacle El Tango - Zibeline

Vous n’avez rien prévu vendredi 4 octobre à 21h ? Alors courez au Rouge Belle de Mai écouter du magnifique piano au cœur d’un voyage singulier autour du tango, d’hier et d’aujourd’hui. Le récital El Tango donné par Christelle Abinasr se joue des frontières géographiques et culturelles pour nous offrir une palette d’une incroyable richesse à travers cette danse qui a inspiré tant de compositeurs, Gade, Albeniz, Satie, Milhaud, Jolivet, Gardel, Ginastera, Stravinsky, Barber, Piazzolla….Quel est le point commun de tous ces grands créateurs ? Ils ont tous couché sur le papier des tangos pour piano, se nourrissant des esthétiques de leurs temps, ce qui donne de très belles pièces et de magnifiques et surprenantes trouvailles. Profitons de cette occasion d’écouter cette littérature pianistique peu jouée et au demeurant si belle pour poser quelques questions à l’interprète elle-même, à l’exécution mais également à l’origine du projet.

Zibeline : Quelle est votre actualité ?
Christelle Abinasr : Le vendredi 4 octobre à 21h,  je jouerai en récital au Restaurant Club de Jazz « le Rouge Belle de Mai » un nouveau programme entièrement consacré au tango avec des compositeurs tels qu’Igor Stravinsky, Samuel Barber, André Jolivet, Erik Satie, Darius Milhaud. Le 11 octobre à la salle Musicatreize et le 12 octobre au Château de Sannes à 20h, j’aurai le plaisir de retrouver l’Ensemble Musicatreize dirigé par Roland Hayrabedian pour deux concerts intitulés « Cabaret Dionysos, le vin, le sang« . Au mois de novembre, avec mes partenaires Mathieu Latil (violon), Magali Demesse (alto), Xavier Chatillon (violoncelle), Frédéric Baron (basson), nous jouerons un programme Les années 30 autour de Vincent Scotto, le 6 novembre à 18h30 au Théâtre de la Colonne à Miramas et le 9 novembre à 17h au Foyer de l’Opéra de Marseille. Le 7 décembre à 20h à l’Église Ecossaise de Paris, dans le cadre des » Concerts de la rue Bayard« , ce sera un récital autour des œuvres de Claude Debussy, Maurice Ravel, Nadia et Lili Boulanger, Germaine Tailleferre, Alexis Roland-Manuel. En 2020, le 15 mars à 11h, dans le cadre de la programmation de Marseille Concerts, je jouerai en 4 mains avec Isabelle Dubuis et la récitante Edwige Pellissier le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns et l’Histoire de Babar de Francis Poulenc au Musée d’Histoire Naturelle de Marseille, un programme qui devrait intéresser les petits et les grands !

En quoi consiste votre travail au quotidien ?
Le piano occupe une large place avec la préparation de tous mes projets musicaux et mon poste au sein du Conservatoire Pierre Barbizet de Marseille où j’ai le bonheur d’accompagner nos jeunes musiciens. Et comme la scène est essentielle à mes yeux, j’organise aussi un stage de la scène où je partage  » mes outils »  pour optimiser leur potentiel sur scène.

Piazzolla est-il quelqu’un d’important pour vous ?
Oui, en effet, Piazzolla est important pour moi, son parcours est une grande leçon de vie, avec sa sensibilité si particulière qui me touche profondément. Je pourrais dire que mon premier disque solo « Piazzolla » avec le label Disques Fy & du Solstice est un disque de cœur!

Bien sûr la musique classique et le jazz sont aussi très présents, car j’ai évolué dans un milieu musical riche et ouvert.

Préférez-vous jouer en tant que soliste ou chambriste? 
Je dirai que j’aime jouer tout court! Partager la musique avec le public, avec d’autres musiciens sous différentes formations. Je pense que les deux sont importants, l’un enrichit l’autre.

Avez-vous des répertoires de prédilection ?
C’est en quelque sorte comme la scène; je pense qu’il est essentiel d’avoir « réfléchi » et jouer le répertoire des différentes périodes; bien sûr après il y a des moments où l’on joue un répertoire en particulier ; en ce moment par exemple, c’est un répertoire allant du 19e au 21e siècle.

Vous jouez donc de la musique contemporaine ?
Oui, également ! Et ma « première approche » est la même qu’avec d’autre répertoire: tout est question de la sensibilité et des affinités que j’ai avec l’œuvre. J’ai eu notamment le bonheur de créer quelques magnifiques œuvres des compositeurs Florent Gauthier et Lionel Ginoux, qui me sont dédicacées.

De futurs projets ?
Pour 2020, d’autres concerts avec notamment la création du concerto pour piano et chœur du compositeur et chef Amine Soufari. Des projets de disques également, et un spectacle en 2021…

Interview réalisée par FREDERIC ISOLETTA
septembre 2019

4 octobre
Rouge Belle de Mai, Marseille
04 91 07 00 87   rougebelledemai.com
(41 rue Fortuné Jourdan, 13003, ouverture 19h30, concert à 21h parking gratuit place Cadenat)

Photographie : Christelle Abinasr © Paul Tosi