Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Une saison éclectique et audacieuse à la Scène nationale de Châteauvallon

Châteauvallon souffle sur des braises ardentes

• 10 octobre 2017⇒11 octobre 2017, 12 octobre 2017, 14 octobre 2017, 17 octobre 2017, 7 novembre 2017⇒8 novembre 2017, 9 novembre 2017⇒10 novembre 2017 •
Une saison éclectique et audacieuse à la Scène nationale de Châteauvallon - Zibeline

L’ADN de Châteauvallon est non seulement son site remarquable mais, plus encore, sa programmation ouverte aux croisements des genres, des écritures et des générations. Bien sûr il y a les fidèles parmi les fidèles qui lui offrent leurs dernières aventures ou leurs inventions à venir. Comme la Cie des petits champs, qui fait coup double avec Ziryab mis en scène par Daniel San Pedro et Le pays lointain mis en scène par Clément Hervieu-Léger, ou Jacques Gamblin en duo avec le jazzman Laurent de Wilde, Rodolphe Dana qui brise le quatrième mur en allant au plus près des spectateurs dans Price, le chorégraphe Michel Kelemenis et son dernier opus en forme de Collector, Mohamed El Khatib avec sa nouvelle pièce documentaire Stadium.

Autres grandes figures de la dream-team de Châteauvallon, François Morel dans J’ai des doutes, un numéro inspiré par l’illustre Raymond Devos, Denis Podalydès et son nouvel « Everest » : monter la comédie de Marivaux Le triomphe de l’amour entouré d’Eric Ruf, de Christian Lacroix, les acteurs Pascal Rénéric, Philippe Duclos et le violoncelliste Christophe Coin (coproduction Châteauvallon).

Mais il y a aussi de nouveaux venus aux propositions éclectiques, audacieuses, voire décalées, auxquels Châteauvallon déroule le tapis rouge. Julie Duclos mêle acteurs et écran sur le plateau pour éclairer Nos serments, effets de caméra et de perspectives dans Des hommes en devenir d’Emmanuel Meirieu qui porte à la scène la prose de l’américain Bruce Machart, le sonneur de cornemuse Erwan Keravec et le danseur Mickaël Phelippeau dans un duo improbable (Membre fantôme), la troupe virtuose de Tiago Rodrigues qui transcende Bovary en grande farandole de théâtre, Chloé Dabert dans une pièce aux dialogues incisifs Orphelins. Sans oublier les « grandes messes collectives » Les Nuits flamencas, Kader Attou (Un break à Mozart 1.1), ou Johan Inger qui promet des Golden Days.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Octobre 2017

Scène nationale de Châteauvallon

Photo : IN BLOOM © Stéphane Tasse

AU PROGRAMME DU MOIS :

10 & 11 octobre : La solitude d’un acteur de peep-show avant son entrée en scène
Tout est dans le titre ! Le Belge Paul Van Mulder raconte la vie d’un homme qui doit se dénuder pour vivre…

12 octobre : Twice the First Time
Poésie slam, free jazz et narration vidéo, autobiographie du rappeur Napoleon Maddox, inspirée de l’histoire des aïeules du rappeur.

14 octobre : In Bloom
Venus du hip hop, Annabelle Loiseau et Pierre Bolo écrivent une version urbaine du Sacre du printemps… Alors, battle ou rave party ?

17 octobre : Une longue peine
… ou l’histoire d’anciens prisonniers aux parcours chaotiques. Du théâtre documentaire, par Didier Ruiz et des comédiens qui rejouent leur histoire.

7 & 8 novembre : La visite curieuse et secrète
Une plume, un conteur : dans un lieu tenu secret, David Wahl converse sur le thème de la mer et des abysses. Attention, plongée en apnée !

9 & 10 novembre : Ziryab
Daniel San Pedro raconte le fabuleux périple du musicien Ziryab, mêlant récit en français, arabe et espagnol aux sons de la musique arabo-andalouse.


Châteauvallon – Scène nationale
795, chemin de Châteauvallon
BP 118
83192 Ollioules cedex
04 94 22 02 02
www.chateauvallon.com