La saison 2019-2020 du Centre Chorégraphique national de Montpellier

C’est ICI que ça se passe !

La saison 2019-2020 du Centre Chorégraphique national de Montpellier - Zibeline

Au Centre Chorégraphique de Montpellier, la saison bouillonne de créations toutes chaudes, souvent même encore en gestation.

Le Centre Chorégraphique de Montpellier, comme aime à le décrire Christian Rizzo (reconduit à la direction du CCN pour un deuxième mandat de 4 ans), est un lieu dont « la porte est très souvent franchie, pour les ateliers, les pratiques amateurs, la programmation, les expositions… ». Lieu multiple donc, qui ne s’affiche pas uniquement comme un espace de représentation, mais aussi de pratique et de partage. Le chorégraphe, qui est lui-même aussi plasticien et costumier, a conçu l’espace d’ICI (bel acronyme pour Institut Chorégraphique National) comme quelque chose en constante évolution, qui respire avec le mouvement des publics et du monde : « Artistes, étudiants, intervenants, nous produisons et accueillons des formes qui s’observent les unes les autres ».

On peut ainsi investir le Centre Chorégraphique par le champ des arts plastiques, avec une première exposition signée Caty Olive (5 octobre au 17 décembre). Créatrice des lumières des spectacles de Marco Berrettini, Myriam Gourfink ou David Wampach, complice de longue date de Christian Rizzo, elle sculpte des espaces lumineux. Pour Panoramas, elle travaille à partir de séquences de road-movies, qu’elle triture, décompose et remonte (images et sons filtrés, samplés) jusqu’à rendre la matière concrètement vibrante, entrainant le propos vers une histoire qui s’échappe littéralement. Deux autres expositions suivront (Félicia Atkinson et Geoffrey Badel).

Marco da Silva Ferreira inaugure la saison des « Par/ICI » (des artistes invités composent deux soirées à l’issue d’une courte résidence). Il présente d’abord Brother (2017, co-accueilli avec La Vignette et Montpellier Danse) : 7 interprètes dynamités s’approprient les références du Voguing, amplifiées par le chorégraphe dans un condensé bluffant d’humanité. Les minorités, utopistes, marginaux nourrissent le propos du Portugais pour sa future création (BARULHADA, prévu pour l’automne 2020) : il s’agira de résilience et de gestes qui traversent les générations.

Vincent Dupont, pour clôturer sa collaboration en tant qu’artiste invité (2015-2019) présente une Carte blanche (Repère – Repaire) élaborée autour de son spectacle Apparitions (2019), né de la rencontre avec la vidéaste Elisabeth Caravella. Des images de synthèse se superposent aux corps des danseurs, brouillent les pistes, suggèrent des présences surgies des limbes. Yves Godin, Alexandre Meyer, Mathieu Bouvier, Aline Landreau, Valérie Joly (Seule à seul(e), performance pour un spectateur), Émilie Labédan nourrissent cet univers (installation, conférence performée, étape de travail,…) ; trois jours ponctués par un DJ set de Raphaëlle Latini (aka Madame Twill) en fin de parcours.

Étonnante Yasmine Hugonnet ! Cette artiste suisse, qui explore le champ de la ventriloquie comme un processus chorégraphique à part entière, a conçu en 2014 un Récital des Postures, qu’elle présente à nouveau avant de dévoiler une étape de création de son Seven Winters, « quête de dé-hiérarchisation anatomique du corps ».

Iñaki Alvarez et Ariadna Rodríguez (collectif nyamnyam, Espagne) focalisent leur démarche autour du contexte social de la préparation de nourriture. Et c’est tout naturellement que 8000 ans plus tard, installation performative dont la création est prévue pour 2020 au CCN, émancipe les questions de chronologie, en donnant un air de science fiction à la Préhistoire, qui inventa l’agriculture. ICI, ça déménage !

ANNA ZISMAN
Octobre 2019

ICI – Centre Chorégraphique national de Montpellier
04 67 60 06 70 ici-ccn.com

Photo : Apparitions, Vincent Dupont © Marc Domage


Institut Chorégraphique International
CCN Montpellier-Occitanie / Pyrénées
Agora, boulevard Louis Blanc
34000 Montpellier
04 67 60 06 79
http://ici-ccn.com/