Ce que j’appelle oubli d'Angelin Preljocaj à voir le 18 février au théâtre Liberté à Toulon

Ce que j’appelle oubli

• 18 février 2014 •
Ce que j’appelle oubli d'Angelin Preljocaj à voir le 18 février au théâtre Liberté à Toulon - Zibeline

«Que recouvre un fait divers ?» Cette pièce créée pour six danseurs et un comédien s’inspire d’un drame, celui du meurtre d’un jeune homme de 25 ans par quatre vigiles dans un supermarché lyonnais en 2009. En lisant le texte de Laurent Mauvignier, le chorégraphe Angelin Preljocaj est à la fois terrifié et touché par la violence sociale qu’il révèle. Des émotions qui le poussent à développer sa réflexion en portant ce fait d’actualité sur scène. Entre théâtre et danse, la force de la tragédie raisonne dans les tableaux simples et sensibles dressés avec brutalité par les danseurs.

ANNE-LYSE RENAUT
Février 2014

le 18 février
Théâtre Liberté, Toulonlogo sans femme light

Photo : Ce que j’appelle oubli © Jean-Claude Carbonne

Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr