" Ce que j'appelle oubli ", une création d' Angelin Preljocaj à Draguignan

Ce que j’appelle oubli


Créée à la Biennale de Lyon, la pièce intègre à la chorégraphie le texte de Laurent Mauvignier, lu de bout en bout sur scène, qui bouleverse et révolte. La danse, en contrepoint, dit l’ambiguïté de la violence, sa beauté et son plaisir, et l’écœurement. Une veine sociale qu’on ne connaissait pas à Preljocaj, mais qui porte pourtant, magnifiquement, sa marque.

le 15 mai

Théâtres en Dracénie, Draguignan

04 94 50 59 50

www.theatresendracenie.com