Carrément à l’Ouest fait de la rue un terrain de jeu, le 14 octobre à Port-Saint-Louis-du-Rhône

Carrément vivant !

• 14 octobre 2017 •
Carrément à l’Ouest fait de la rue un terrain de jeu, le 14 octobre à Port-Saint-Louis-du-Rhône - Zibeline

Rendez-vous désormais très attendu, Carrément à l’Ouest signe la fin de l’été à Port-Saint-Louis.

Créée il y 9 ans par le Citron Jaune et Scènes&Cinés, la manifestation Carrément à l’Ouest fait de la rue un immense terrain de jeu où certaines compagnies terminent leur tournée d’été (Garniouze Inc., Zirkus Morsa et la Cie Claudio Stellato) et d’autres proposent de toutes nouvelles créations (Juhyung Lee et Ets Dynamogène).

Cette année, le 14 octobre de 11h à 23h, c’est l’Avenue du port (avec des échappées dans les rues adjacentes) qui sera remodelée, étrangement visitée et envahie, avant la clôture, autour d’une table et en musique, au Citron Jaune !

L’Orgarêve et ses joyeux nuages (Théâtre de la Toupine) donne la marche à suivre (à partir de 11h), avec son orgue extraordinaire fait de 48 tuyaux pour cors des Alpes, piano mécanique, accordéon, cloches de vaches, bouteillophone et batterie ! Cette machine à rêves n’est autre qu’une vieille Citroën C3 déstructurée, transformée en manège écologique « à propulsion parentale » (avis aux intéressés !), perchée en apesanteur et qui propose aux plus jeunes un voyage hors du temps. Dès le début de l’après-midi le rythme s’accélère, avec des propositions alléchantes et intrigantes à découvrir. Le jeu de société de Bertrand Boulanger (Cie Bigre), dyslexique et grand amoureux de l’étymologie, basé sur les règles du Scrabble, chatouillera votre imaginaire et créativité lexicale : l’Ouscrapo (Ouvroir de Scrabble Potentiel, ou Poétique) permet la fantaisie la plus débridée, où l’on ne gagne rien si ce n’est le plaisir de jouer ensemble… inestimable ! ; à peine le temps de souffler que Christophe Lafargue, alias Garniouze, retracera dans son monologue Je m’appelle un siècle de guerres économiques mondiales. Sur le texte éponyme d’Enzo Cormann, il est tour à tour mineur, ouvrier, cariste, employé saisonnier agricole ; des citoyens en lutte quoi qu’il arrive, dont les vies ont été façonnées par le labeur, et dont les portraits interrogent les luttes à mener ou poursuivre encore de nos jours ; quelques mètres plus loin deux personnages, munis d’une planche en bois et d’un rouleau vont se rencontrer et chercher à créer un équilibre commun… même précaire (Zirkus Morsa). Les portés acrobatiques scelleront leur complicité et leur collaboration, pour trouver comment faire avec la fin d’un monde programmé pour demain ! ; en fin d’après-midi le chorégraphe Claudio Stellato mettra quatre acrobates face à quatre stères de bois. Ces bûches nombreuses et encombrantes vont leur permettre de construire ou déconstruire des formes, mettre leur solidarité à rude épreuve avec force jonglages et équilibres…

En résidence au Citron, Juhyung Lee commencera la construction de sa performance C’est pas là, c’est par là à 14h, une installation faite de fils entremêlés, à découvrir. Notons qu’il présentera une suite de cette création aux Envies Rhônements en 2018. Enfin, les Etablissements Dynamogène, accueillis en résidence en 2018, présenteront en fin de journée des extraits de leur nouvelle création, Encore raté !.

DOMINIQUE MARÇON
Septembre 2017

Carrément à l’Ouest
14 octobre
Avenue du port, Port-Saint-Louis-du-Rhône
04 42 48 40 04 lecitronjaune.com / scenesetcines.fr

Photo : La Cosa, Cie Claudio Stellato -c- Massao Mascaro

Le Citron Jaune / Ilotopie
Centre National des Arts de la Rue
30, avenue Marx Dormoy
13230 Port Saint Louis du Rhône
04 42 48 40 04
lecitronjaune.com