Un Air de danse #1 : le Pavillon Noir convoque la danse aux quatre coins d'Aix-en-Provence

Cap à Aix-en-Provence

• 12 juillet 2021⇒8 août 2021 •
Un Air de danse #1 : le Pavillon Noir convoque la danse aux quatre coins d'Aix-en-Provence - Zibeline

L’envie de retrouver son public est si forte que le Pavillon Noir inaugure un temps fort estival, Un Air de danse #1, avec le désir d’ouvrir une fenêtre aux artistes de la région. Ainsi le Parc Jourdan renoue avec les soirées de danse en plein air pour accueillir le Groupe Urbain d’Intervention du Ballet Preljocaj, en prélude à la représentation de la nouvelle création d’Angelin Preljocaj Deleuze/Hendrix . L’attrait du chorégraphe pour la philosophie s’illustre une fois encore dans cette conversation dansée improbable entre le génie des années Woodstock et les réflexions du philosophe sur Spinoza. Au détour d’une allée, Romain Bertet crée la surprise avec Underground, un solo dans lequel sa tête enfouie dans le sol et son corps planté à la verticale sont enveloppés de nappes de sons et de paroles. Émilie Lalande et les danseurs d’(1)PROMPTU proposent une autre expérience à vivre dans un parcours chorégraphique tenu secret jusqu’au dernier instant. Création encore avec Michel Kelemenis qui dévoile son dernier opus destiné à la jeunesse et aux familles, Légende, pensé comme une fable écologique autour d’une fiction et d’une interrogation : la vie sur terre peut-elle se passer de la diversité de la faune ? Dans XYZ, Georges Appaix s’amuse avec les mots et les chansons dans une complicité magnifique avec ses danseurs pour achever joyeusement son abécédaire et faire un dernier tour de piste ! Le collectif (LA)HORDE invite quatre chorégraphes femmes aux univers pluriels et complémentaires à faire danser la troupe du Ballet national de Marseille : Oona Doherty, Lasseindra Ninja, Lucinda Childs et Tânia Carvalho. Un Air de danse #1 sera aussi l’occasion pour les danseurs du Ballet Preljocaj de présenter leurs premières œuvres (Les Affluents), tels Antoine Dubois et Laurent Le Gall qui ont imaginé une installation chorégraphique à l’entrée du Parc Jourdan. Le Pavillon Noir se mettra à l’heure d’été en faisant résonner tour à tour la danse impétueuse de Josette Baïz et son Groupe Grenade qui dressent un Inventaire vivant et commémoratif, l’inventivité facétieuse du mentaliste Kurt Demey et du chorégraphe Christian Ubl dans le duo ludico-expérimental Garden of chance. Il donnera l’occasion à Adel El Shafey (Cie Le Scribe) de créer, en résonance avec l’exposition Trésors de Beisson, une performance visible aussi à la Cité Beisson. De l’art lyrique à la danse, il n’y a qu’un pas franchi par le Théâtre de l’Archevêché en clôture des festivités. Le programme prend l’allure d’un feu d’artifice avec deux pièces « musicales » : Le Lac des cygnes d’Angelin Preljocaj, de retour auprès de son public aixois après l’interruption brutale de sa tournée, et Lovetrain2020 d’Emanuel Gat. Cet écrin à ciel ouvert est plus que jamais propice à l’écoute du chef-d’œuvre de Tchaïkovski et au mariage du ballet classique et de la danse contemporaine, comme au groove épique du groupe Tears for Fears qui traverse Lovetrain2020 et emporte avec lui la fougue de ses 14 danseurs.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Juin 2021

Un Air de danse #1
12 juillet au 8 août
Parc Jourdan, Pavillon Noir, Théâtre de l’Archevêché, Cité Beisson, Aix-en-Provence
04 42 93 48 00 preljocaj.org

Photo : Le lac des cygnes, Angelin Prelojocaj © Jean-Claude Carbonne

Pavillon Noir / Ballet Preljocaj
530 avenue Mozart
13627 Aix-en-Provence
08 11 02 01 11
http://www.preljocaj.org/