La saison culturelle 2017-2018 à Cannes

Cannes s’assemble

• 13 octobre 2017, 20 octobre 2017⇒4 novembre 2017, 10 novembre 2017 •
La saison culturelle 2017-2018 à Cannes - Zibeline

Faire son planning de sorties à Cannes, c’est facile : plusieurs structures culturelles, une seule saison 2017-2018 !

Depuis 2015, les acteurs culturels de la ville de Cannes ont regroupé leur programmation dans un même document, Sortir à Cannes. Un seule plaquette à laquelle se référer toute l’année, que l’on soit plutôt friand des propositions du Palais des festivals et des congrès, de celles de l’Orchestre de Cannes, des salles de théâtre La Licorne et Alexandre III, ou encore adepte des spectacles Hors les Murs gérés par la Mairie. Car la variété est évidemment au rendez-vous, chaque établissement conservant son caractère particulier. L’avantage du dispositif est de favoriser la découverte : le public passe plus volontiers d’un lieu à un autre lorsque toute l’information dont il a besoin pour prévoir ses sorties culturelles est rassemblée. Zibeline a opéré un tri pour vous en proposer une sélection subjective, et non exhaustive.

Théâtre

Au Palais des Festivals, on découvrira volontiers au printemps une pièce qui a raflé plusieurs prix aux Molières 2017 : Edmond, d’Alexis Michalik, raconte les débuts d’un monument de la littérature, Cyrano de Bergerac. De même qu’on pourra aller voir au Théâtre Croisette Les faux british, lui aussi couronné du Molière de la meilleure comédie en 2016. Sept acteurs d’un soir, fans d’Arthur Conan Doyle, décident de monter un véritable whodunit à l’anglaise (qui l’a fait ?, roman à énigme), ce qui ne s’improvise pas ! Si la création contemporaine est honorée, à Cannes on revisitera aussi les grands classiques. Ainsi du Jeu de l’amour et du hasard, musclé par l’accent moderne des quartiers parisiens, sur des airs de Serge Gainsbourg. Une mise en scène de Philippe Calvario, également au Théâtre Croisette.

Il peut également arriver que le théâtre s’échappe dans les rues. Pendant le Festival de Cannes, si un soudain besoin d’intimité vous envahit entre deux séances de cinéma, vous pourrez investir la boîte-confessionnal de la Cie Tandaim sur la Place du Commandant Maria (retrouvez nos article et émission vidéo consacrés au projet In-Two).

Arts du geste

À tout seigneur tout honneur : le Festival de Danse, qui a lieu du 8 au 17 décembre, présente une quinzaine de spectacles. Avec des compagnies venues parfois de fort loin (le Ballet de l’Opéra de Rome, le Ballet Nacional Sodre d’Uruguay), ou de très près (le Cannes Jeune Ballet). Et des premières françaises à ne pas rater, notamment le Trio ConcerDance des étoiles Alessandra Ferri et Herman Cornejo, accompagnés par un pianiste virtuose, Bruce Levingston. Ou Yama, rituel animiste dans lequel évoluent huit danseurs du Scottish Dance Theater. Mais les amateurs de danse en trouveront distillée tout au long de la saison, aux côtés de Blanca Li (son Solstice est présenté en janvier au Palais des Festivals), Kader Attou (en mars, même endroit), ou encore du Ballet National de Marseille (en février au Théâtre de la Licorne).

Côté cirque, de jolies invitations en perspective. Par exemple celle, en entrée libre, de la Cie Furinkaï devant le Musée de la Castre, aux beaux jours. Une parade amoureuse délicieusement intitulée Bruissements de pelles. Les amateurs de gros formats apprécieront quant à eux la venue du Cirque Phénix venu réchauffer l’hiver avec CirkAfrika 3 !, un voyage vers le Sahara avec 30 artistes sur scène (en février au Palais des festivals).

Jeune public

De jolies propositions sont réservées aux enfants, tout au long de la saison.

Pour les très jeunes (à partir de 18 mois), notamment Ombul, œuvre « de traits, de fils et d’ombre » par le Théâtre Désaccordé, qui s’inspire des mobiles aériens de Calder (en février au Théâtre de La Licorne). Ou pour les plus grands, avec des compagnies locales comme Arketal, présentant sa création 2017 Passager clandestin, l’histoire d’un berger italien qui embarque sur le Titanic (pour les 14 ans et plus, en novembre dans la même salle).

GAËLLE CLOAREC
Septembre 2017

Sortir à Cannes
04 97 06 40 00
cannes.com
cannes-destination.fr/sortir-a-cannes

AU PROGRAMME DU MOIS

13 octobre : Bottes de prince et bigoudis
Annabelle Sergent met en scène un récit burlesque accessible dès 7 ans, qui revisite de façon très moderne l’histoire de Blanche-Neige : le prince circule en autocar, la pomme vient d’une supérette, et le miroir n’est pas très poli.

20 octobre au 4 novembre : P’tits Cannes à you
Pendant les vacances de la Toussaint, on retrouvera aussi un temps fort spécialement dédié à la jeunesse : le festival propose une série de spectacles, projections, ateliers et contes sur le thème de la nature.

10 novembre : Oh Boy !
Depuis son Molière du spectacle jeune public en 2010, cette adaptation d’un roman de Marie-Aude Murail par le Théâtre du Phare tourne de plus belle. Un jeune homme se voit confier la garde de ses trois jeunes demi-frère et sœurs… Et il n’est pas prêt.

Photo : Oh Boy ! © Christophe Raynaud de Lage