André Cadere à l'Espace d’art Le Moulin, La Valette-du-Var

Cadere à la dériveVu par Zibeline

André Cadere à l'Espace d’art Le Moulin, La Valette-du-Var - Zibeline

En 1978 André Cadere disparaît des écrans avant-gardistes qu’il a marqués de sa singularité. Il avait 44 ans. Et avait dérivé sans faillir à ses engagements, affirmant sa posture radicale, passant comme une météorite.

Inclassable, il promène sa silhouette longiligne avec une Barre de Bois Rond à la main, et, sans jamais s’en départir, arpente le bitume d’Europe et des États-Unis, fait irruption dans les vernissages et les happenings, écrit inlassablement. Photographies des rues de Londres et de New-York à l’appui, Barre de bois rond posée contre une poubelle éventrée ou exposée en galerie. Et textes à l’appui : «La Barre de bois blond est un assemblage de segments peints dont la longueur égale le diamètre du matériau utilisé. Les permutations des différentes couleurs se succèdent d’après une méthode comportant des erreurs.»

Le Moulin se fait le passeur en réinventant un parcours semé de Barre de Bois Rond, toujours la même et jamais pareille, en réunissant une abondante correspondance, manuscrits, articles de presse qui témoignent de ses expositions, de ses amitiés, de ses recherches. Et de ses pérégrinations : officielles comme lors de son exposition à la galerie Maeght à Paris en 1973 ; ou inacceptables aux yeux d’un conservateur de musée parisien qui le chassa du Festival d’automne en 1972 sous prétexte que l’introduction des parapluies était interdite !

Pour André Cadere l’art est omniprésent, dans les rues, les galeries, l’atelier, de jour comme de nuit. Jusque dans une vitrine réfrigérée de la pâtisserie L. Darcy, rue de Seine, qui «vend» la Barre de Bois Rond et les petits gâteaux ! Ce qui pourrait paraître anecdotique est l’acte d’un artiste vent debout, qui refuse l’avis de «farfelus milliardaires, de richissimes galeristes, d’organisateurs, critiques et artistes de service persuadés que l’art ne peut être exposé partout».

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Mars 2013

Cadere / la Barre de Bois Rond et ses avatars

Dans le cadre d’Ulysses, itinéraire d’art contemporain

jusqu’au 27 avril

Espace d’art Le Moulin, La Valette-du-Var

04 94 23 36 49

www.lavalette83.fr