Le théâtre du Merlan, une poétique de la variété des formes

Ça bouge au Merlan

• 14 septembre 2018⇒14 juin 2019 •
Le théâtre du Merlan, une poétique de la variété des formes - Zibeline

Mouvements des corps, des espaces, des pensées et des sensations sont convoqués pour 18/19, dans ce lieu conçu comme une « maison » ouverte à tous, scène nationale au cœur des Quartiers nord de Marseille.

Saisie d’une urgence à bousculer nos certitudes et nos modes de penser, la directrice Francesca Poloniato s’appuie sur une équipe large et vivace, mais aussi sur les artistes accueillis dans « La Ruche » (soutenus pendant 3 ans) et « La Bande » (en résidence). De nouveaux venus dans la Ruche, pépinière de création : Romain Bertet, chorégraphe, créateur avec sa Cie l’Œil ivre d’œuvres pluridisciplinaires. On pourra découvrir Ecouter Voir, sa nouvelle création, en novembre au Klap. Sébastien Ly commence aussi son compagnonnage : issu des mouvances de danses performatives, sa compagnie, Kerman, souhaite questionner les relations aux spectateurs et soutenir la coopération culturelle entre la France et le Vietnam. (Nhà La Maison le 16 septembre). Certains de La Ruche sont passés dans La Bande, c’est le cas d’Edith Amsellem et sa Cie Erd’o qu’on avait quitté en mai avec l’aventureux J’ai peur quand la nuit sombre. On sera heureux de continuer d’explorer avec elle nos déserts, nos nuits, nos peurs, dans des lieux pas directement dédiés au théâtre pendant son temps de résidence. Dans l’expérimentation visuelle, Ilaria Turba s’implantera avec son goût marqué pour les projets participatifs. Alexis Moati dont la Cie Vol Plané est installée à Marseille depuis longtemps creuse les transmissions familiales (Happy Birthday Sam! octobre). Côté photographie la belle exposition Gyptis et Protis / Des Histoires d’amour à Marseille de la marseillaise Yohanne Lamoulère est encore visible jusqu’à fin octobre dans le hall du Merlan. En danse, Raphaëlle Delaunay enrichira l’aventure de ses réflexions sur le corps social et intime (Debout ! en décembre). Dans les sphères plus théâtrales nous suivrons les avancées des travaux de Baptiste Amann, célébré pour son Des territoires (Nous sifflerons la Marseillaise) et les explorations du collectif La Pamera. C’est ainsi une véritable ruche poétique qui travaille et rayonne dans le 14ème arrondissement.

Partages en tous genres

La cinquantaine de propositions présente des artistes reconnus : Joël Pommerat avec la projection de la captation de son spectacle Marius, créé à la maison d’arrêt d’Arles (avril) ; Anne Teresa de Keersmaeker (Rosas danst Rosas, mars), Christian Rizzo pour deux spectacles, dont D’après une histoire vraie, événement de l’édition 2013 du Festival d’Avignon (décembre), Philippe Quesne qui présentera son inventif Effet de Serge (janvier)… Des créateurs éclectiques, soucieux d’explorer leur langage et d’enrichir les spectateurs d’une autre vision du monde. Que ce soit dans des pièces de théâtre comme celle de l’égyptien Ahmed El Attar, Mama (novembre), dans des formes circassiennes comme le très beau spectacle Bêtes de foire, de Laurent Cabrol et Elsa de Witte (janvier), jouant sur les potentialités plastiques et narratives du théâtre de geste, ou dans de percutants moments de danse avec des chorégraphes comme Si’mhamed Benhalima et Kevin Mischel (Soi, mai). Le Merlan soutient la variété des formes (danse, théâtre, cirque, musique, magie, expo, ciné…) et les actions culturelles et éducatives. Fidèle, le théâtre accueillera aussi des créations de certains anciens de La Bande : Céline Schnepf (Far West, novembre), Nathalie Pernette (Belladonna, avril), Mickaël Phelippeau (Juste Heddy et Footballeuses, mars), ou le chorégraphe Arthur Perole pour une création in situ au Château d’If dans le cadre de Monuments en mouvement, expérience cathartique pour libérer les corps, y compris ceux des spectateurs (Fool, 22 septembre). Une saison de partage (ateliers variés : hip-hop, marionnettes, vidéo, théâtre parents/enfants) dans le désir d’expérimenter ensemble les pulsations du vivant.

DELPHINE DIEU
Septembre 2018

Premier rendez-vous : le 14 septembre, Lancer de saison avec les artistes de la Bande et de la Ruche, et Souffle de Florence Caillon 

Théâtre du Merlan, Marseille
04 91 11 19 20 merlan.org

Photographies
(Mise à feu) Souffle © Philippe Cibille
(Mise à feu) Gyptis & Protis © Yohanne Lamoulère


Théâtre le Merlan
Scène Nationale
Avenue Raimu
13014 Marseille
04 91 11 19 30
http://www.merlan.org/