Chutes et ascensions sur un colimaçon, avec l'acrobate et jongleur Boris Gibé

Boris Gibé, en quête d’absolu

• 9 janvier 2019⇒13 janvier 2019, 24 janvier 2019⇒10 février 2019 •
Chutes et ascensions sur un colimaçon, avec l'acrobate et jongleur Boris Gibé - Zibeline

Après une adolescence passée sur la piste du cirque familial Zampanos, le jeune Boris Gibé a construit au fil du temps un univers bien à lui, à la tête de sa compagnie les Choses de rien. Acrobate et jongleur, il aime à défier la gravité -de la pesanteur comme de la condition humaine- dans des dispositifs inventifs et très parlants. Il y joue avec les matières, alternant les dispositifs high-tech et low-tech. En 2006, il jonglait avec des filets de pêche sous un chapiteau en forme de phare (Le Phare). Deux ans après, il se heurtait à des nouvelles technologies récalcitrantes, sous une bulle de plastique (Bull). En 2014, il entamait le projet hybride Mouvinsitu avec son comparse vidéaste Florent Hamon, explorant des bâtiments désaffectés de Berlin à Détroit, pour en ramener courts-métrages, exposition et cabinet de curiosité à base de praxinoscopes et d’hologrammes. Pour L’Absolu, il imagine un dispositif scénographique impressionnant, offrant au public de prendre place sur un vertigineux gradin en colimaçon, édifié dans un silo aménagé. Au cœur de cet imposant totem, haut de 12 mètres et large de 9 mètres, l’acrobate se livre à de multiples chutes et ascensions, en se confrontant aux éléments retors : eau, air, trou noir… Une véritable expérience sensorielle pour le spectateur, lorgnant vers Tarkovski, Kafka voire Pascal.

JULIE BORDENAVE
Janvier 2019

L’Absolu
9 au 13 janvier
Lycée Ismaël Dauphin, Cavaillon

24 janvier au 10 février
Espace chapiteaux du Théâtre du Centaure, Marseille
(relâches les 28, 29, 30, 31 janvier et 4, 5, 6 et 7 février)

Photo: L’Absolu, Boris Gibé c Jérôme Vila

Biennale-cirque.com