La 6e édition du festival Babel Minots voit grand pour les minots

Babel Minots monte dans les tours

• 11 mars 2020⇒22 mars 2020 •
La 6e édition du festival Babel Minots voit grand pour les minots  - Zibeline

Quand ce n’est plus les vacances, elles recommencent presque pour les petits Marseillais et Miramasséens, puisque s’ouvre dès la mi-mars un festival qui leur est entièrement dédié

Cette année, Babel Minots, Festival autour des musiques pour le jeune public, rentre chez les grands : il souffle sa 6e bougie, est accompagné pour la deuxième fois par son compère Avec le Temps (lire p24) et accueille un nouveau partenaire, Nuits Métis à Miramas ; et c’est le Nomad Café (20 ans cette année !), salle de musiques actuelles pour l’enfance et la jeunesse, qui lui tient la main. Alors autant voir tout en grand : entre 14 lieux répartis dans les 2 villes, 18 compagnies (dont 6 régionales) viendront régaler les jeunes oreilles de sons qui les feront voyager au pays des langues et des sons venus de tous les étages de la tour de Babel.

En route, dès 3 ans, au rythme des instruments et contes africains, animés par Lamine Diagne (Cie de l’Enelle), qui perce les mystères de l’amitié entre les animaux et l’origine de la kalimba (Le Cri du Port). Gurvan Liard et Nanih Vitard s’arrêtent au Sénégal, où le vieux Souleymane raconte son périple, qui l’avait mené jusqu’en Europe (Le Voyage de Souleymane, à partir de 7 ans, Nomad’ Café et Médiathèque de Miramas). Jean-Baptiste Soulard s’adresse à tous les publics avec un spectacle à la fois dansé et chanté, accompagné de vidéo, dont il présentera une sortie de résidence (Le Silence de l’eau, Cabaret aléatoire, gratuit). « La musique, c’est la vie », a prononcé la grand-mère de Firmin & Hector avant de mourir. Les deux l’ont prise aux mots, et depuis ne se sont jamais arrêtés de chanter ! Mais tout de même, que se passerait-il s’ils osaient (Nomad’ Café) ? Une autre grand-mère célèbrera la musique (Cie Alatoul), le jazz swing qui sort de sa contrebasse, qui l’accompagne depuis son enfance et qui l’a sauvée de tous les tourments, en particulier ceux de la guerre (Nomad’ Café). Retour aux fondamentaux avec les New Kidz, qui transposent en un bon vieux rock des familles les thèmes liés à l’enfance : Back to black (dès 5 ans, Le Moulin) ! Jean-François Hoël et Hervé Mabille dévoilent les secrets d’une bonne B.O. au cinéma (Cinéklang, dès 8 ans, Nomad’ Café). Humour et surprises sont embusqués derrière l’écran. La Mal Coiffée propose au Nomad’ Café un conte initiatique, inspiré du roman d’Henri Bauchau Diotime et les lions. Ici, c’est l’histoire de Léona, qui n’arrive pas à s’intégrer dans son clan : forte de ses ancêtres les lions, elle parviendra à tracer son propre chemin, loin des tâches traditionnellement dévolues aux femmes (dès 6 ans). Enfin, à la Cité de la Musique, le conteur musicien Ahamada Smis et le marionnettiste Yiorgos Karakantzas charmeront les tout-petits (dès 2 ans) avec les aventures du Kipépéo, qui, tel un papillon, sortira, au fil des rencontres, de sa chrysalide ; un parcours enchanté au son des musiques de l’Océan indien.

ANNA ZISMAN
Janvier 2020

Babel Minots
11 au 22 mars
Divers lieux, Marseille & Miramas
04 91 62 49 77 lenomad.com / babelminots.com

Photo : cinéklang © Christine François