Babel Med Music, en ordre de marche pour la diversité, du 16 au 18 mars au Dock des Suds

Babel Med Mutation

• 16 mars 2017⇒18 mars 2017 •
Babel Med Music, en ordre de marche pour la diversité, du 16 au 18 mars au Dock des Suds - Zibeline

Un déménagement, une nouvelle configuration scénique et une ouverture aux jazz et musiques actuelles sont les nouveautés de cette 13e édition.

« L’un des enjeux pour les années futures est de savoir si les particularismes, les sons d’ailleurs, les petites et moyennes entreprises, seront capables de résister. »

Plutôt que de subir le nouvel ordre mondial, Bernard Aubert et Sami Sadak, directeurs artistiques de Babel Med Music, choisissent la posture offensive. Reprenant leur bâton de pèlerin pour promouvoir une économie durable des musiques du monde, ils proposent une édition 2017 du forum marseillais renouvelée, consciente de la réalité du marché, en l’ouvrant au jazz et aux esthétiques actuelles. Si l’ambition est de mieux coller aux évolutions qui bouleversent la filière musicale, les grandes orientations demeurent. En journée, le salon (qui déménage du Dock des Suds au hangar J1, à la Joliette) propose des stands et des rencontres professionnels, des tables rondes thématiques, Babel Minots, une sensibilisation des jeunes aux métiers du spectacle vivant, des projections et des remises de prix aux acteurs des musiques mondiales. En soirée, le public reprend ses droits pour un festival de 30 mini-concerts (voir encadré ci-dessous), sur trois scènes, avec des artistes venant de 22 pays des cinq continents. La majorité d’entre eux sont originaires d’Europe (57%). Arrivent ensuite l’Afrique (30%), territoire décidément en ébullition culturelle, le bassin méditerranéen (27%) puis, à égalité (20%), les Amériques et la région Paca. En queue de peloton, l’Asie et l’Océanie (3% chacune). La scène régionale, toujours valorisée à Babel, est représentée par le chaâbi flamenco de Juan Carmona et Ptit Moh, la pop jazz de Perrine Mansuy avec Christophe Leloil, le toujours jazz mais tendance électro de Onefoot ou encore le nouveau projet de Dj Djel Mars Street Band. Parce qu’ils nous ont impressionnés aux Suds à Arles l’an dernier, nous recommandons vivement de découvrir Uèi, héritiers contemporains des musiques populaires d’Occitanie (la vraie, pas l’entité administrative). Phénomène régulier, la présence d’un artiste reconnu qui n’a rien à prouver, ni même à vendre en l’occurrence : il s’agit cette année de l’unique rocker français de dimension internationale, le sulfureux Rachid Taha dont le dernier album remonte à 2013. À noter également, la présence du meilleur groupe de polyphonies corses, A Filetta, qui fête son 40e anniversaire.

THOMAS DALICANTE
Mars 2017

Babel Med Music
16 au 18 mars
Dock des Suds, Marseille

Photo : A Filetta c Didier D. Daarwin


Dock des Suds
12 rue Urbain V
13002 Marseille
04 91 99 00 00
www.dock-des-suds.org