La 23e édition du festival Avec le temps, dans la métropole Aix-Marseille, se recompose

Avec le temps, en deux temps

La 23e édition du festival Avec le temps, dans la métropole Aix-Marseille, se recompose - Zibeline

En mars 2020, Avec le temps est l’un des premiers festivals du Sud-Est frappé en plein cœur par une annulation pour cause de confinement général. Personne n’aurait imaginé qu’un an plus tard, le spectacle vivant serait encore empêché par la pandémie. « J’étais d’une confiance absolue », confie Olivier Jacquet, directeur de Grand Bonheur. Alors même que la prochaine édition s’annonçait dans une configuration intimiste inédite Covid-compatible, la situation sanitaire inextricable contraint à nouveau les organisateurs à revoir leur copie. Quid de l’affiche alléchante qui prévoyait de réunir des artistes aussi variés que Sébastien Tellier, Yelle, Ben Mazué, Grand Corps Malade, Yseult, Hervé, Bonnie Banane ? Une partie d’entre eux, « la plupart des têtes d’affiche, les artistes qui ont recalé leur tournée et ceux qu’on aura réussi à concentrer sur quatre à cinq jours, vont pouvoir être reprogrammés du 16 au 20 juin dans une configuration assise et distanciée », annonce Olivier Jacquet. Rendez-vous donc à l’orée de l’été, à Marseille mais aussi à Vitrolles et Aix-en-Provence. Les artistes qui n’ont pu être reprogrammés, comme Frànçois and the Atlas Mountains ou Tallisker, ont accepté de se produire à travers un podcast d’une dizaine de minutes. Ces 6 à 8 formats audios, privilégiés par les organisateurs sur le streaming, seront diffusés au rythme d’une par jour, pendant la période initiale du festival, du 11 au 24 mars. « Ne pas ouvrir les portes parce que c’est impossible est une chose, se trouver à nouveau coupé d’accès à la culture, ça nous est insupportable. »

LUDOVIC TOMAS
Février 2021

Photo : Yseult © Thibault Theodore

Festival Avec le temps, en mars puis en juin
Programme en cours de finalisation.

Lire aussi notre article sur la coopérative de musiques Grand Bonheur et notre interview de Fred Nevché.