Les Journées Européennes du Patrimoine, joyaux à découvrir en Languedoc et PACA, les 17 et 18 septembre

Aux Journées, citoyens !

• 17 septembre 2016⇒18 septembre 2016 •
Les Journées Européennes du Patrimoine, joyaux à découvrir en Languedoc et PACA, les 17 et 18 septembre - Zibeline

Malgré le thème propice cette année aux élans franchouillards, les Journées du Patrimoine résistent au repli, et le programme dans le Sud-Est regorge de trouvailles, autour des grands rendez vous habituels…

Les Journées Européennes du Patrimoine rassemblent chaque année des foules de visiteurs curieux. C’est la manifestation culturelle préférée, et de loin la plus suivie, des Français. Fête des Imbéciles heureux qui sont nés quelque part, comme chantait Brassens, devenu lui aussi patrimonial ? Ou témoignage de l’attachement à notre histoire, à nos paysages et à la culture qui s’y inscrit ?

Le thème de cette année, Patrimoine et citoyenneté, incite à réfléchir aux raisons de ce besoin, très contemporain, de (ré)appropriation d’une histoire et d’un bien commun. Aurait-il été confisqué ? Les murs anciens, les techniques, les paysages, les lieux de pouvoirs passés et actuels, tout ce qui fait que parfois nous avons le sentiment de toucher du doigt ce qui rassemble et traverse les parcours individuels : il s’agit bien là, comme l’annonce dans son éditorial la ministre de la Culture Audrey Azoulay, de rappeler que « le patrimoine est à la fois un symbole de la citoyenneté française, et un lieu où elle peut trouver à s’exercer et à se renforcer. »

Au-delà de cette ambition fédératrice, reste le plaisir de découvrir des lieux habituellement fermés, ou d’autres, bien connus, mais sous un angle différent. Le nombre de visites proposées par des bénévoles, des amicales, des entreprises fières d’ouvrir leurs portes, des tribunaux, des mairies et des écoles conscients de leur rôle social, est impressionnant.

Ainsi que le nombre de chercheurs, archéologues et conservateurs, prêts à partager leurs connaissances, Et le nombre de communes qui mettent toute leur énergie à valoriser leurs équipements, même si la notion de citoyenneté s’accompagne ça et là de discours patriotiques qui oublient que la citoyenneté française a eu aussi ses revers, esclavagistes, colonialistes, pétainiste ou excluant. Le Matrimoine, par exemple.

Construire l’avenir

Mais après les traumatismes que notre pays a connu durant les derniers mois, l’heure n’est pas à l’examen des défaillances citoyennes, et l’accent n’est pas mis sur le Camp des Milles ou ceux des réfugiés contemporains, pas plus que sur les lieux où la citoyenneté se perd, ou s’emprisonne.

Le temps, frileux, est à la communion, à la fierté sans état d’âme d’appartenir à la Nation. Elle a ses raisons d’être : à regarder le programme, on mesure combien dans notre région les lieux regorgent de mémoire, de monuments classés ou non, de paysages et de jardins, de musées capables d’accueillir des lectures, des spectacles, des concerts, de bâtiments religieux qui cachent des trésors artistiques qui firent l’identité des sujets français, avant qu’ils deviennent citoyens. Et, surtout, d’hommes et de femmes attachés à ces lieux-là.

Zibeline édite le programme de ces journées en Provence Alpes Côte d’Azur, tel que les acteurs culturels l’ont rendu public en août. Vous trouverez dans ces pages les détails de promenades en bateau, en calèche ou à pied destinées à vous faire découvrir le patrimoine naturel, et à apprendre à le protéger.

Les musées et les archives, mais aussi des entreprises artisanales, vous invitent, avec ou sans vos enfants, à participer à des ateliers ludiques, numériques ou manuels, artistiques ou scientifiques… Des conférences vous attendent pour mieux comprendre l’histoire des lieux que vous traversez, et pour mieux construire l’avenir de l’Etang de Berre, ou de l’agriculture de montagne. Quelles que soient vos passions, vous pourrez trouver de quoi les nourrir, ou en découvrir de nouvelles.

Quelques pistes supplémentaires

Comme chaque année la Ville de Marseille met à l’honneur ses musées et son Alcazar. Toutes les portes sont ouvertes, et le patrimoine y rime avec la création. Au-delà des nombreuses promenades et visites proposées dans le programme régional, vous trouverez un programme spécifiquement édité par la Ville, qui fait coïncider le lancement de son exposition Le Rêve (Musée Cantini) avec les Journées Européennes.

Le Gard et l’Hérault aussi revisitent la citoyenneté, depuis la préhistoire et l’Antiquité. Il sera possible de visiter la canalisation romaine située au 3e niveau du Pont du Gard (30), et, à 48 m de hauteur, de surplomber le Gardon et découvrir l’aqueduc antique de l’intérieur en empruntant le trajet de l’eau qui alimentait Nîmes.

Au musée d’Art sacré de Pont-Saint-Esprit (30), où tout au long de l’année est proposée une approche laïque et culturelle de l’art religieux, c’est aux sources du savoir-faire qu’on nous emmènera, avec des démonstrations de taille de silex et de fabrication du feu. L’archéologie expérimentale permet de mieux comprendre comment, à partir d’un simple bloc de silex, les hommes de la Préhistoire obtenaient des outils tranchants.

À noter aussi, la première participation du Salon des livres et des arts, au quartier Figuerolles, à Montpellier. Rencontre avec des auteurs, des artistes et des acteurs locaux sur le thème de la citoyenneté, du lien social. Conférences et lectures sur la Place Salengro et dans les commerces de ce quartier emblématique de Montpellier. Convivialité oblige : buvette et restauration toute la journée.

Un peu austère peut-être, mais répondant parfaitement au cru des Journées 2016, les Archives départementales de l’Hérault, abritées depuis peu dans le vaisseau PierresVives dessiné par Zaha Hadid, proposent l’exposition Patrimoine écrit et citoyenneté : une découverte originale des monuments qui ont fait ou qui représentent encore la citoyenneté dans l’Hérault.

Finissons ce voyage citoyen par une dégustation qui rassemblera toutes les passions : au domaine viticole de Rieussec, appartenant à la même famille depuis 5 siècles, nous sommes invités à venir découvrir les jardins paysagés (jardin à la française, jardin anglais, allée de buis, orangerie), dans un parcours commenté sur l’histoire de la viticulture. Et, oui : dégustation de vins dans la cave du XVIe siècle !

AGNÈS FRESCHEL et ANNA ZISMAN
Septembre 2016

Les Journées du Patrimoine
17 & 18 septembre
journeesdupatrimoine.culturecommunication.gouv.fr

Photo : © Creative Commons – Le Grand Condé