Entretien avec Aude Barralon, avant sa démission de la direction du Théâtre Golovine à Avignon

Au plus près du public

Entretien avec Aude Barralon, avant sa démission de la direction du Théâtre Golovine à Avignon - Zibeline

Aude Barralon est désormais l’ex-directrice du Théâtre Golovine à Avignon. Cet entretien a été réalisé le 27 septembre. Aude Barralon a annoncé quitter ses fonctions le 4 octobre.

Entretien avec Aude Barralon, directrice du Théâtre Golovine à Avignon.

Zibeline : Quels seront les temps forts de votre programmation cette année ?

Aude Barralon : Nous reprenons pour la deuxième fois le projet Chorégraphes associés. Deux artistes travailleront à nos côtés, Michaël Allibert et Nans Martin. Leur univers sera le fil rouge de la saison. Michaël Allibert présentera sur la durée l’évolution de sa création. En plusieurs étapes, le public découvrira une forme nouvelle du futur spectacle, prévu pour octobre 2017. Son projet a pour thème la chute et aura une dimension plastique. Il travaille avec Jérôme Grivel, un sculpteur qui réalisera des statues de corps, qui seront sur le plateau. La question de la place du public entre également en compte. Plusieurs dispositifs scéniques, frontal, circulaire, ou en déambulation, seront proposés lors des étapes.

Pour Nans Martin, quelle sera la démarche ?

Il construira directement son spectacle avec des amateurs volontaires. D’ici fin 2016, le groupe sera constitué et ils participeront à quatre session d’ateliers, pour une création qui aura lieu en mai 2017. Le thème du spectacle sera la migration, ce qui met en mouvement les gens. Aborder de telles questions politiques nous semble également important.

Aviez-vous déjà associé le public à une création ?

Non, et c’est qui m’a intéressée. En revanche, depuis 9 ans, nous proposons une fois par mois les Mardiff (Mardis Différents). Ce sont des ateliers d’improvisation dansée, en public, animés chaque fois par un nouveau chorégraphe. Ils sont ouverts à tous, et depuis le début des personnes handicapées y participent. La formule connaît un grand succès, elle est dans l’ADN de notre théâtre.

Et pour les plus jeunes ?

Un petit changement cette année : c’est désormais un samedi après-midi par mois que parents et enfants pourront découvrir ensemble un spectacle de danse, qui souvent proposera une ouverture vers une autre forme d’art : cirque, théâtre, etc.

Propos recueillis par JAN-CYRIL SALEMI
Octobre 2016

Théâtre Golovine, Avignon

Photo : Carole Bordes Cie Emoi © Yann Bohac

Théâtre Golovine
1 bis rue Sainte-Catherine
84000 Avignon
04 90 86 01 27
http://www.theatre-golovine.com