Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Classiques et créations contemporaines au Festival D’Aix

Au Festival d’Aix !

• 3 juillet 2017⇒22 juillet 2017 •
Classiques et créations contemporaines au Festival D’Aix - Zibeline

Pour sa 69e édition, le Festival d’Aix affiche les classiques Carmen et Don Giovanni, The Rake’s Progress de Stravinski, la baroque Erismena de Cavalli, Pinocchio une création contemporaine de Philippe Boesmans, ainsi qu’Eugène Onéguine en version de concert. Ce sont aussi seize rendez-vous de concerts qui sont proposés du 1er au 22 juillet.

Pinocchio est la nouvelle création de Philippe Boesmans, dont on avait apprécié Julie donnée à Aix en 2005. Joël Pommerat, après sa participation en 2011 à Thanks to my Eyes d’Oscar Bianchi, y revient également et met en scène l’histoire du pantin de bois. Parmi l’équipe des chanteurs, on retrouve au Grand Théâtre de Provence, Stéphane Degout et Chloé Briot.

On attend la Carmen mise en scène par Dmitri Tcherniakov, créateur inventif et parfois controversé (comme lors de sa relecture de Don Giovanni en 2010) ! Ce dernier adopte, comme chez Mérimée, le point de vue de Don José. À la tête de l’Orchestre de Paris, Pablo Heras-Casado retrouve la fosse du GTP après y avoir dirigé La Flûte enchantée en 2014. Stéphanie d’Oustrac, à l’instar de Glyndebourne, incarne la célèbre gitane.

The Rake’s Progress ou « La carrière du Libertin » est un opéra marquant du XXe siècle. Dans le cadre du « Cycle Stravinski », les représentations aixoises marquent le retour de Daniel Harding à Aix (depuis ses débuts avec Don Giovanni en 1998 à 22 ans !). La mise en scène est signée Simon McBurney (La Flûte enchantée en 2014). La distribution comprend Paul Appleby, Julia Bullock et Kyle Ketelsen (Leporello en 2010 et 2013 et Figaro en 2012).

La distribution de Don Giovanni réunit une équipe jeune emmenée par le duo maître-valet Philippe Sly et Nahuel Di Pierro (Guglielmo en 2016), mais aussi Julie Fuchs (Zerlina) ou Pavol Breslik (Don Ottavio). Jérémie Rhorer revient à Aix à la tête du Cercle de l’Harmonie (Les Noces de Figaro en 2012, L’Enlèvement au sérail en 2015 et Così fan tutte en 2016). Jean-François Sivadier (après La Traviata en 2011) instille à sa mise en scène toute l’énergie du célèbre libertin.

Leonardo García Alarcón et la Cappella Mediterranea avaient redonné vie à Elena de Cavalli en 2013 au Festival d’Aix. Ils font de même, au Jeu de Paume, avec Erismena (1655), opéra typique de l’ère baroque avec ses situations mêlant tragique et comique, ses travestissements… Jean Bellorini (sa « Soirée Satie » tourne sur les scènes françaises depuis 2012) met en scène ce bijou oublié.

On n’aura qu’une seule représentation d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski, en version de concert, avec les artistes du Bolchoï dirigée par Tugan Sokhiev… à ne pas manquer au GTP !

Côté concerts

On profite de la présence de l’Orchestre de Paris et de Daniel Harding pour un grand concert symphonique (Stravinski, Schubert, Beethoven). De même Leonardo García Alarcón et la Cappella Mediterranea proposent des musiques du XVIIe siècle avec « Les Muses italiennes du Roi-Soleil ». C’est aussi une pléiade d’artistes en tous genres qu’on suit : Sonia Wieder-Atherton pour « A voix nues », le Quatuor Béla, le Quatuor Van Kuijk et l’ensemble Klangforum pour des répertoires contemporains, des créations mondiales par des musiciens de l’Académie ou des récitals des Lauréats HSBC (« De l’Extase aux soupirs », « Life Story », « L’instinct lyrique »). L’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée se produit à Aix et Marseille et des propositions mêlent Jazz et Musique du monde comme Cairo Jazz Station, Saltana Quartet (Raphaël Imbert, Moneim Adwan…) ou revisitent les Balkans : Udopia ou Aka Moon (Fabrizio Cassol)…

JACQUES FRESCHEL
Juin 2017

Festival d’Aix
3 au 22 juillet
Divers lieux, Aix-en-Provence
0820 922 923 festival-aix.com

Photographie : Théâtre de l’Archevêché © Vincent Pontet (2)


Festival International d’Art Lyrique d’Aix en Provence
0820 922 923
http://www.festival-aix.com/