Les Arts Éphémères au Parc Maison Blanche de Marseille, du 30 mai au 10 juin

Arts Éphémères, mais durables

• 30 mai 2019⇒10 juin 2019 •
Les Arts Éphémères au Parc Maison Blanche de Marseille, du 30 mai au 10 juin - Zibeline

Intégrés dans la programmation du PAC, dont ils assurent la soirée de lancement lors du vernissage le 29 mai, les Arts Éphémères ont pris place depuis 2009 dans le parc à l’anglaise de Maison Blanche. Chaque année, les artistes sont invités à investir le jardin, à lui donner une nouvelle identité : la plupart des pièces sont créées spécifiquement pour le lieu. « Flux » est le thème proposé pour cette 11e édition, dont Isabelle Bourgeois et Martine Robin assurent le commissariat. Une belle accroche, aux accents très contemporains, dont les plasticiens se saisiront à travers des œuvres qui traduisent la question de l’écologie, de la mondialisation, et posent l’enjeu d’un nouvel équilibre entre l’homme, ses savoirs et la nature.

Au détour des allées, 19 (jeunes) artistes et 4 étudiants de l’École des Beaux-Arts de Marseille développeront leur inspiration au cœur de la nature savamment domestiquée du parc. Il y aura du ludique (La voiture Jacuzzi Seat Ibiza, 2014, de Benedetto Bufalino), du land-art (Les sillons d’une gigantesque empreinte digitale végétale, Empreinte, 2019, Jean-Baptiste Gaubert) de l’illusion poétique (les parapluies fontaines de Pierre Luu, Rien ne va plus, 2019), du conceptuel (Aller-Retour, 2018, évocation à la fois utopique et terriblement réaliste du flux des migrants, Joana Zimmermann). Approches multiples, décryptées par des médiateurs cette année toujours présents dans le parc.

ANNA ZISMAN
Mai 2019

Arts Éphémères
30 mai au 10 juin
Parc Maison Blanche, Marseille
arts-ephemeres.fr
marseille9-10.fr

Photo : Empreinte, 2019, Jean-Baptiste Gaubert. Copeaux de bois / pigments rouges bio – dégradables, Vaporisateur pour projeter le pigment rouge sur les copeaux, Drone. Dimension ajustable © DR