Pendant le confinement, Zibeline partage ses morceaux choisis en accès libre

À voir et à écouter le 16 avrilVu par Zibeline

• 16 avril 2020⇒16 mai 2020 •
Pendant le confinement, Zibeline partage ses morceaux choisis en accès libre - Zibeline

Littérature

Soirée Aimé Césaire

En hommage au plus célèbre auteur martiniquais, décédé le 17 avril 2008, France Ô consacre une soirée spéciale à cet écrivain hors du commun. Elle s’ouvrira sur le documentaire d’Isabelle Simeoni et Fabrice Gardel, Césaire et moi, à 20h55. Celui-ci convoque la parole d’artistes et de personnalités –Aïssa Maïga, JoeyStarr, Lilian Thuram, Audrey Pulvar…- marqués par l’œuvre et la pensée de Césaire : de quoi se souvenir qu’elle demeure d’une pertinence et d’une force inestimables aujourd’hui. À 21h55, le Césaire contre Aragon réalisé par Guy Deslauriers et écrit par Patrick Chamoiseau évoque le conflit méconnu et pourtant lourd de sens et de conséquences entre les deux auteurs au sein du Parti Communiste. La soirée se conclura sur la très belle Tragédie du Roi Christophe mise en scène par Christian Schiaretti au TNP de Villeurbanne : le collectif Béneeré, déjà sollicité par sa mise en scène d’Une Saison au Congo, s’empare avec une intelligence rare de cette union si puissante et si délicate entre poétique et politique.

À voir sur France Ô à partir de 20h55 et en replay sur le site de France TV jusqu’au 23 avril

Cinéma

Le Guépard

Depuis sa rénovation il y a désormais dix ans par la Film Foundation, Le Guépard peut s’enorgueillir d’une réputation méritée de plus beau film de Luchino Visconti, de l’histoire du cinéma italien, voire, à tout prendre, de plus beau film du monde. Tant et si bien que nos ordinateurs portables et autres téléviseurs ne pourront que raviver nos rêves de grand écran. Mais même privé de sa photographie sublime, et de ses plans larges sur ses décors et ses interprètes –Claudia Cardinale et Alain Delon– les plus beaux du monde, eux aussi, Le Guépard demeure, dans sa splendeur contemplative, particulièrement immersif. D’autant que le regard mélancolique de Burt Lancaster suffit à résumer les angoisses d’une Italie en pleine métamorphose.

À voir sur le site de la Cinémathèque de Nice jusqu’au 19 avril

Musique

Barbara Hannigan : rêve de Hongrie

Barbara Hannigan est décidément une interprète à part, vocalement comme musicalement parlant. Son incursion vers la direction d’orchestre se révèle tout aussi fascinante que son utilisation, reconnaissable entre mille, de son instrument vocal et de son timbre inimitable. Son rêve de Hongrie a pour lui un sens du mouvement et de l’expressivité rarement entendus ailleurs : belle idée que d’intercaler, entre la Rhapsodie pour violon et orchestre n° 1 de Béla Bartók et le Concerto Roumain de György Ligeti la Symphonie n°86 de Joseph Haydn, dont d’autres chefs auraient fait un degré zéro. Tout ici vibrionne, fourmille –l’Orchestre Philharmonique de Radio France est en très grande forme. Délicieusement hystérique !

À retrouver sur le site de France Musique 

SUZANNE CANESSA
Avril 2020