La Marelle se joue du virtuel

À distance mais toujours procheLu par Zibeline

• 21 avril 2020⇒31 mai 2020 •
La Marelle se joue du virtuel - Zibeline

La Marelle, ce fabuleux laboratoire de création littéraire et d’édition nous propose en attendant le retour des rencontres des tables rondes et des ateliers de création, de feuilleter en ligne ses revues ainsi que des œuvres numériques qui jouent de l’écriture « classique » et des capacités innovantes du web.

Chaque en-tête de revue consacrée à un auteur ou autrice, commence par la formule « La première chose que je peux vous dire… ». Entre l’exercice oulipien, textes, photographies et dessins, les mots abordent les territoires de l’intime et livrent leur expérience du monde.

On se lovera dans les carnets de résidences, avec les textes d’Alice Babin et de Laurence de la Fuente, le Rétro-journal de résidence de Benoît Virot, Autosurveillance, Contre-surveillance et Sous surveillance médicale de Gabrielle Schaff, et Des images d’Istanbul par Amira-Géhanne Khalfallah. Enfin, l’on aura accès aux œuvres numériques innovantes qui offrent de nouvelles expériences de lecture dans leur format éloquemment inattendu. Lectures en ligne à moins de cinq euros où la typographie étonne, surprend, séduit. Une nouvelle poétique prend son essor.

MARYVONNE COLOMBANI
Avril 2020

www.librairie.la-marelle.org

visuel : La revue de La Marelle© DR