Après San Clemente (1981) et Urgences (1988), Depardon revient à l'hôpital

12 jours

• 2 novembre 2017, 29 novembre 2017 •
Après San Clemente (1981) et Urgences (1988), Depardon revient à l'hôpital - Zibeline

12 jours, c’est le délai donné par la loi pour que les personnes internées en psychiatrie sans leur consentement soient entendues par un juge des libertés et de la détention. C’est aussi le nouveau film documentaire de Raymond Depardon projeté en Sélection Officielle (hors compétition) à Cannes cette année, et qui sort sur nos écrans le 29 novembre. Le cinéaste qui tourne pour la 3e fois dans un hôpital psychiatrique, dit avoir voulu éviter « les poncifs de la psychiatrie au cinéma». Au travers des témoignages de dix patients, Depardon écoute la souffrance humaine, s’interroge sur ce qu’est l’enfermement et partant la liberté. Il présentera 12 jours au cinéma Les Variétés en avant-première, le 2 novembre, à 20h30 accompagné par sa compagne-complice Claudine Nougaret, ingénieure son et productrice.

ELISE PADOVANI
O
ctobre 2017

Photo : Copyright Wild Bunch Distribution

Cinéma Les Variétés
37 rue Vincent Scotto
13001 Marseille
facebook.com/Cinemalesvarietes