Journal Zibeline - bannière pub

Philo Kakou n°10

Philo Kakou 10

Philo Kakou n°10 - Zibeline

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais !

Alors on commence par deux mots sur cette filiation, sur les origines académiques de la philosophie. Académique puisqu’on la fait remonter à Socrate et donc à Platon : les présocratiques et les sophistes ont longtemps été zappés de toute filiation philosophique. Mais la pop philosophie nous a montré qu’on peut philosopher avec les séries télé ou le disco, et on peut bien reconnaître à Anaxagore ou Héraclite d’autres talents que ceux de poètes déjantés ayant trop fumé l’olive. C’est Platon qui a mis en touche ses prédécesseurs : l’histoire académique de la philosophie l’a cru sur parole pendant des dizaines de lustres.

Donc filiation nous disions : Socrate a pour élève Platon, qui a pour élève Aristote, qui a pour élève Alexandre le Grand, qui a pour père Philippe de Macédoine… non, on va trop loin ! En bon élève Aristote va se moquer de son maitre Platon ; et il a de quoi. Notamment, comme nous le disions la semaine dernière, de son mépris pour le sensible, pour les choses que nous percevons. Car l’être sensible est mouvant, corruptible, et ne donne pas l’idée de ce qu’il est. La singularité ne permet pas le passage à l’universel : UNE table ne dit pas ce qu’est LA table en soi ; de l’indéfini on ne passe pas au défini.

Foutaise ! dit Aristote : l’homme prend plaisir aux sens, à la vue, aux images. Et c’est de cet étonnement que provient la philosophie. On ne saurait mépriser cette donnée anthropologique ! Bref on ne peut dédaigner le réel comme le fait Platon. Et c’est bien ce que l’École d’Athènes de Raphaël, référence archi-classique, représente : Platon désigne le ciel et Aristote la terre. D’une certaine manière Platon voulait trop vite tutoyer les anges, la métaphysique et les Idées sans passer la Science. Aristote va plus ou moins inaugurer la démarche expérimentale : au diable la contemplation, commençons d’abord par l’observation !

Et la semaine prochaine on verra comment Aristote, qui avait le sens du théâtre et du rire, se fout de la gueule de Platon et de sa théorie des idées !

Régis Vlachos
Novembre 2016