Vu par Zibeline

Une réunion de "Pensons le Matin" consacrée au cinéma

Panser le cinéma

• 28 mai 2016 •
Une réunion de

Près de 80 personnes pour « penser le matin »samedi 28 Mai au cinéma les Variétés. Une Table Ronde organisée par l’association Pensons le Matin avec le cinéma et ses salariés réunissait 6 intervenants pour faire un état des lieux de la diffusion des films d’auteur à Marseille, en particulier des films d’art et d’essai.

Après un historique précis des cinémas à Marseille de 1942 à aujourd’hui fait par Jeanne Baumberger, historienne du cinéma et actuellement co- directrice  de Cinépage, Linda Mekboul, co- directrice des Variétés  a souligné la situation fragile des salariés des cinémas Variétés et César,  rappelé le coup dur qu’ a été le passage au numérique, et  la mauvaise gestion parisienne qui a conduit à une grande précarité, aggravée par la perte du label Art et Essai. Juliette Grimont, programmatrice du Gyptis (mono écran) a parlé de ses choix  ainsi que du travail mis en place dans le quartier de la Belle de Mai, en particulier la programmation participative. Claire Lasolle a précisé objectifs et actions du Vidéodrome 2 au Cours Julien, du cinéclub, des projections en salle et des actions en partenariat. Jean François Néplaz, cinéaste, fondateur du Polygone Etoilé, s’est insurgé contre la politique cinéma menée aussi bien au niveau national que local, parlant de « détournement de l’argent de la création. » et remettant en cause la notion même du label « Art et Essai » qui ne correspondrait plus à rien. Ce qu’a repris Emmanuel Vigne, directeur du  Méliès à Port de Bouc qui souhaite que cette labellisation qui aujourd’hui empêche de prendre des risques, soit élargie et plus réfléchie.

Ont été abordés aussi la synergie entre des structures qui font des programmations croisées, l’économie des lieux alternatifs, la difficulté pour les cinématographies fragiles de rencontrer leur public, le projet Artplex votée par la Ville de Marseille, la responsabilité de la municipalité  qui ne prend pas en compte les difficultés du  cinéma Variétés.

Il est quand même scandaleux que dans la 2ème ville de France, le public ait si peu d’écrans,  n’ait pas accès à tous les films,  qui sortent en salle,  ailleurs !

Cette séance de Pensons le matin qui s’est terminée par la proposition de la création d’une association « Les amis des Variétés » n’est qu’un premier pas et montre à l’évidence la nécessité de penser ensemble le cinéma à Marseille.

ANNIE GAVA
Mai 2016

Photo : de gauche à droite, Jeanne Baumberger, Claire Lasolle, Juliette Grimont, Emmanuel Vigne,Jean François Néplaz et Linda Mekboul.

Et vous pouvez relire  l’article de Zibeline, 37 rue Vincent Scotto


Cinéma Les Variétés
37 rue Vincent Scotto
13001 Marseille
facebook.com/Cinemalesvarietes