Le musée d'Histoire de Marseille ouvrira ses portes dès le mois de septembre

Marseille, capitale paléochrétienne

Le musée d'Histoire de Marseille ouvrira ses portes dès le mois de septembre - Zibeline

Le musée d’histoire de Marseille va ouvrir en septembre, et recèle déjà quelques trésors inattendus

Cette cité est décidément surprenante, même à ceux qui pensaient en connaître tous les recoins… On connait la grotte Cosquer, la légende antique, la Marseillaise révolutionnaire, le port marchand porte des colonies… voire la Marseille médiévale et la cité rebelle à Louis XIV. Mais Marseille paléochrétienne ? La découverte de la Basilique rue Malaval en 2000 a permis des recherches essentielles, amenant à des découvertes, et à une petite révolution des connaissances historiques de cette époque. Car au Ve siècle Marseille était bien une capitale culturelle ! Sans doute contemporains de l’édifice primitif de Saint Victor, les 50 sarcophages, 228 sépultures, et la Memoria dont on ne sait quelles reliques elle abritait, attestent d’une intense vie religieuse, et d’un lieu de pèlerinage. La Memoria en particulier témoigne d’un système de fabrication d’huile sainte, et les sarcophages orientés vers elle d’une vénération exceptionnelle. Restitués dans la position identique dans une vaste salle du futur musée, ils seront pour le futur visiteur une des stations remarquables du nouvel édifice…

Qui se construit patiemment. Le chantier est complexe, sous le centre commercial et les Nouvelles Galeries, de plain pied avec le Jardin des Vestiges classé monument historique, avec de faible hauteurs sous plafond. Adeline Rispal, architecte et scénographe, a tout fait pour que le passé portuaire de la ville soit présent dans les allées, qui nous emmèneront de Marseille avant Marseille (Grotte Cosquer, -30000 ans avant JC), jusqu’à des projections vers le futur, en passant par Gyptis et Protis, Pythéas, le commerce avec les Ottomans et… Plus belle la vie !

Animée par des dispositifs numériques et multimédias, centrée autour d’un objet phare, chacune des 13 séquences est conçue par Laurent Védrine, le Conservateur du Musée, comme un univers pouvant se lire à tout âge, et satisfaire enfants et historiens. Il s’git de «rendre simple un site complexe». L’équipement majeur est très majoritairement pris en charge par la Ville (28.6 millions d’€) complété par 2.34 millions du Conseil régional et 1 million d’Euros de l’État, et par le généreux mécénat de la Société des Eaux de Marseille (3 millions d’€). La surface d’exposition, de 7000 m2, en fait un des plus grands musées d’histoire d’Europe. Par ailleurs un itinéraire en 15 stations historiques est prévu depuis le Jardin des Vestiges jusqu’au MuCEM, en longeant les quais de l’ancien port (Hôtel de Cabre, Maison diamantée, église des Accoules, Caves Saint Sauveur, église Saint Laurent…)

On pourra donc redécouvrir l’histoire de Marseille dans les salles et dans les rues, pour finir sur l’horizon marin et les civilisations Méditerranéennes. De plus des animations et un parcours pour enfants sont prévus, un auditorium de 200 places… et de nombreuses conférences.

Le musée devrait ouvrir juste avant les Journées du Patrimoine, pour prouver qu’il y aura une vie après 2013… et que Marseille a toujours été Capitale !

AGNÈS FRESCHEL

Juillet 2013

Musée d’histoire de Marseille

Ouverture septembre 2013

04 91 90 42 22

musee-histoire-de-marseille.marseille.fr

Photo : Musée d’histoire de Marseille