Journal Zibeline - bannière pub

Focus sur le Prix littéraire des Lycéens et des Apprentis de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Lycéens, à vos lectures !

Focus sur le Prix littéraire des Lycéens et des Apprentis de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur - Zibeline

Le Prix littéraire des Lycéens et des Apprentis de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, depuis 15 ans, met en contact les jeunes et les auteurs, pour une découverte réciproque.

La Région SUD a été l’une des pionnières dans les actions destinées à la lecture pour les lycéens avec le concours d’une Agence Régionale du Livre (ARL) très active. Dès le début il s’agissait de développer une familiarité, une connivence avec les auteurs contemporains vivants, en pleine activité. En accord avec la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), les enseignants, les bibliothécaires, ainsi que les Académies d’Aix-Marseille et de Nice, l’ARL a amené tous les acteurs du livre à coopérer dans le but de sensibiliser les jeunes à la lecture, et de leur faire découvrir les différents métiers de la chaîne du livre. Un dispositif pensé et mis en place lors des mandatures précédentes par Michel Vauzelle, et poursuivi dans une belle continuité par Christian Estrosi et Renaud Muselier sur tout le territoire régional.

Ainsi trois grands rendez-vous, organisés par la Régie culturelle régionale, ont lieu tous les ans : une trentaine de lycées sont convoqués à deux Forums de rencontre avec les auteurs de la sélection de l’année, puis à la cérémonie de la remise des Prix. Chaque année 6 romans et 6 bandes-dessinées sortis l’année précédente sont sélectionnés par un comité de spécialistes et proposés à la lecture des lycéens. Qui doivent tout lire pour décerner leur prix ! Ce qu’ils font, régulièrement, avec une pertinence toujours soulignée, en particulier par les auteurs qui apprécient toujours de se trouver confrontés à leur œil neuf et à leur exigence parfois décalée.

Premier Forum

Le premier acte de l’année 2018/2019 s’est tenu le 5 décembre à St Maximin dans la salle de spectacle du pôle culturel La Croisée des Arts avec 250 élèves venus de différents lycées et de 2 CFA. Les échanges furent chaleureux comme toujours, sous la houlette de Pascal Jourdana, directeur artistique de La Marelle, Maison des projets d’auteurs. Avec des élèves motivés, enthousiastes de rencontrer et questionner 3 romanciers et 4 auteurs de BD (la moitié de la sélection de l’année).

Comme souvent les questions ont concerné la genèse et la fabrication des livres. Sur les 3 BD, un seul album a été fabriqué par un duo ; c’est L’homme aux bras de mer, scénario de Simon Rochepeau et dessin de Thomas Azuélos. Le premier raconte la lente maturation du scénario durant 4 ans par des discussions régulières avec des visiteurs de prison puis la rencontre du dessinateur sur une proposition de l’éditeur. L’album n’est finalement sorti qu’un an et demi après, car Thomas Azuélos voulait trouver « le dessin juste » au-delà du fait de simplement « savoir dessiner ».

Les deux autres volumes sont le fait d’auteurs-dessinateurs : Gabrielle Piquet a recherché un dessin anonyme pour ses personnages, avec des yeux cachés par des lunettes rondes ; Timothé Le Boucher a vu son dessin se densifier à mesure qu’avançait l’histoire. Les deux auteurs dessinateurs insistent sur le rapport texte/image, différent à chaque nouvel album.

Quant aux romanciers ils sont préoccupés par la nécessité de trouver le rythme. Delphine Coulin veut déclencher l’émotion, dans Une fille dans la jungle, en montrant des adolescents migrants qui veulent rejoindre l’Angleterre ; Brigitte Giraud s’est attachée à trouver le bon narrateur pour son récit, Un loup pour l’homme, qui retrace de façon romancée le terrible parcours de son père enrôlé avec tant d’autres jeunes hommes dans un combat qu’ils croyaient juste, en Algérie ; quant à Frédéric Viguier, il brouille les pistes avec humour en déclarant écrire son roman en 10 jours une fois qu’il a trouvé la première phrase ! Curieux des motivations des auteurs, les lycéens leur demandent s’ils veulent changer le monde ? « Ouvrir les consciences » répondent-ils. C’est sans doute aux jeunes de le changer !

Lycéens, à vos claviers !

Et à leur tour d’écrire : depuis l’an dernier il a été proposé aux élèves des lycées participants de s’essayer à l’écriture sous la forme d’un concours de nouvelles ; le thème de cette année est « Derrière la porte ». Le lauréat ou la lauréate sera désigné(e) lors de la remise du prix aux auteurs en mai.

CHRIS BOURGUE
Décembre 2018

Le premier Forum des lycéens et des apprentis a eu lieu le 5 décembre à Saint-Maximin. Le prochain se tiendra le 6 février à Gap
prix.livre-paca.org

Photo : -c- Chris Bourgue