L’Intermédiaire, haut lieu musical nocturne de Marseille, renaît sous une forme moins alternative

L’Intermédiaire se refait une santé

L’Intermédiaire, haut lieu musical nocturne de Marseille, renaît sous une forme moins alternative - Zibeline

Après le Balthazar rebaptisé Molotov, c’est au tour de L’Intermédiaire de renaître de ses cendres

Depuis le 1er mars, ce haut lieu musical nocturne du secteur La Plaine-Cours Julien propose concerts et soirées thématiques, du mardi au dimanche, avec entrée gratuite. Dans une décoration et une architecture intérieure très BCBG, deux niveaux dans le but de créer deux ambiances, l’une «live» au rez-de-chaussée, l’autre plutôt Dj à l’étage. Plusieurs rendez-vous réguliers sont déjà fixés : ambiance salsa les mardis (avec un cours de danse) et disco les jeudis, une soirée dédiée à un groupe phare de la scène rock chaque mercredi et même un karaoké à l’hélium ou aux chamallows tous les dimanches…

À la direction artistique, un professionnel du spectacle, connu sous le nom de Panda, qui a carte blanche pour construire une programmation mensuelle éclectique à dominante pop-rock. Dans un premier temps, l’affiche est essentiellement régionale mais devrait s’ouvrir au fil des mois à des découvertes d’autres contrées. Aux manettes financières, deux associés indépendants, toujours en activité dans leur entreprise respective, en lien avec la production et la distribution de boissons.

La carte d’ailleurs fait preuve d’un certain goût pour les breuvages sophistiqués. Et les tarifs, s’ils sont un peu plus élevés que dans les établissements classiques du quartier, restent raisonnables pour un café-concert à l’accès libre. Le cœur de cible : un public entre 25 et 40 ans, qui a besoin de décompresser après une journée de bureau. Les nostalgiques de la grande époque alternative du lieu risquent de ne pas s’en remettre. Mais la reprise en main du lieu est à encourager.

THOMAS DALICANTE
Mars 2013

L’Intermédiaire
63, place Jean-Jaurès
13006 Marseille
04 91 47 01 25
www.lintermediaire.fr