L'Hôtel de Caumont échappe à des projets d’hôtellerie ou de spa et devient un Centre d'Art

Lieu d’art

• 6 mai 2015 •
L'Hôtel de Caumont échappe à des projets d’hôtellerie ou de spa et devient un Centre d'Art - Zibeline

Après les fastes du passé, entre barons et marquis puis un épisode glorieux de la résistance, l’Hôtel de Caumont avait changé de nom pour devenir le Conservatoire de musique et de danse Darius Milhaud, en 1964, acheté par la Ville d’Aix-en-Provence. Cette dernière, afin de financer la construction du nouveau Conservatoire, l’a cédé pour 10 millions d’euros en 2010 à Culturespaces* qui le convertit en Centre d’Art, avec une inauguration programmée le 6 mai. Par ce choix culturel, la mairie d’Aix fait échapper ce bijou, illustration accomplie de l’architecture française du XVIIIe siècle, à des projets d’hôtellerie ou de spa. La vie de cet ancien hôtel particulier va être dédiée à la culture de tous et pour tous. Des actions spécifiques s’adressent au public jeunesse en relation avec les écoles. Culturespaces joue entre le concept muséal et le lieu de vie. Sont ainsi prévues en temps forts, deux expositions temporaires, un film sur Cézanne, puis des conférences, des performances artistiques, des forums, des concerts (dans l’auditorium). L’art trouve un espace idéal, que ce soit pour les siècles passés ou le XXIe. Pour inaugurer le lieu et lui rendre hommage, la première exposition, dont la commissaire Bożena Anna Kowalczyk parle avec une érudite passion, s’intitule Canaletto, Rome-Londres-Venise. Le triomphe de la lumière (du 6 mai au 13 sept 2015), et a bénéficié de prêts nationaux et internationaux prestigieux (National Gallery de Londres, Metropolitain Museum de New York, Galerie des Offices de Florence…). La programmation culturelle est d’une richesse à la hauteur des ambitions de ce nouveau lieu, conjuguant diversité, qualité et innovation, dans une esthétique de la surprise que revendique la responsable de la programmation culturelle et des expositions, Sophie Aurand-Hovanessian, qui souhaite que «plus qu’un lieu d’exposition, l’Hôtel de Caumont soit un espace où l’art vibre». Bien sûr, pour rendre au public la cour d’honneur, les jardins, les différents salons, les galeries, reconstituer même quelques pièces pour donner un aperçu du cadre de vie de la grande bourgeoisie aixoise du XVIIIe, il a fallu tout un travail de fourmi, et l’expertise de Mireille Pellen, architecte du Patrimoine, pour retrouver les couleurs, les formes, les bois, les délicates gypseries, dégager les ouvertures… 18 mois de travaux, 12.6 millions d’euros (950 000 euros de la DRAC, 579 000 euros de la Communauté du Pays d’Aix, 243 000 euros de mécénat, 10.8 millions d’euros de Culturespaces) pour restaurer, équiper, aménager, décorer ce bâtiment classé Monument historique et en démocratiser ainsi l’accès selon le vœu de Bruno Monnier, Président et Fondateur de Culturespaces.

MARYVONNE COLOMBANI
Février 2015

Ouvert tous les jours à partir du 6 mai
www.caumont-centredart.com

* Culturespaces gère déjà quatorze lieux patrimoniaux prestigieux. C’est la première fois, avec l’Hôtel de Caumont, que Culturespaces est propriétaire d’un lieu.

Photo : Portail et façade de l’Hôtel de Caumont c defrance.de