Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

L'Espace Busserine dans le 14e à Marseille fermé par la mairie FN

L’Espace Busserine est en danger

L'Espace Busserine dans le 14e à Marseille fermé par la mairie FN - Zibeline

Depuis début janvier, l’Espace Culturel Busserine (ECB), dans le 14e arrondissement de Marseille, est fermé au public. Ce lieu, chargé de 30 ans d’histoires au cœur des quartiers nord, a dû cesser ses activités (accueil de spectacles tout public et scolaires, résidences d’artistes, ateliers de danse, théâtre, informatique) sur décision de la mairie Front National des 13-14.

Gestionnaire de l’ECB, le maire de secteur, Stéphane Ravier, a des opinions très tranchées en matière de culture. « Le mélange me gêne », affirmait-il sans détour à Zibeline en septembre dernier. Il entend désormais clairement remettre la main sur le site de la Busserine. En plus des coupes budgétaires déjà opérées, il a également profité d’une situation particulière pour « instaurer un nouveau partenariat, avec un choix appuyé de la mairie de secteur », selon ses propres mots.

En résumé, des travaux, prévus de longue date par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, devaient avoir lieu à l’ECB début 2016. Ils ont été repoussés et ne commenceront probablement pas avant 2017. Malgré ce report, la dizaine de salariés de l’ECB, tous fonctionnaires municipaux, ont été affectés en poste à la mairie de secteur en février, contraints de laisser vacant et éteint leur lieu de travail.

Mobilisation massive

Ce que Stéphane Ravier avait certainement sous-estimé, c’est la mobilisation qui a surgi en faveur de l’ECB. Très rapidement, une pétition de soutien a rassemblé plus de 3000 signatures, et des artistes tels Imhotep, Philippe Carrese, Geneviève Sorin, tous liés à la Busserine par leurs parcours, se sont engagés contre cette fermeture.

Et si l’ECB est en danger, à la mairie des 13-14, on a réalisé aussi que l’ECB est un danger. Non seulement car il a ouvert un accès à la culture à des milliers de jeunes des quartiers nord, en distillant « la poudre d’intelligence », comme le notait joliment la réalisatrice Bania Medjbar, mais aussi parce que la population, et tous ceux qui tiennent à ce lieu, ne resteront pas sans réagir.

Revenant sur ses premières positions, le maire a indiqué le 22 février qu’une partie des spectacles scolaires prévus seraient accueillis d’ici juin à la Busserine. Il faudra alors bien que le personnel reprenne les lieux. Mais le flou demeure sur ce point, tout comme sur l’accueil du reste de la programmation scolaire.

« Salle d’attente »

En théorie, les salariés sont censés travailler à la fois en mairie et à la Busserine. Dans les faits, ils sont tous les jours à la Bastide du 13-14, dans une « salle d’attente », tel que la nomme Patrick Loir, le directeur de l’ECB. L’objectif affiché de la mairie est, à terme, de transformer l’Espace Busserine en un lieu entièrement dédié au jeune public et de restructurer l’offre culturelle sur les 13-14. Mais les salariés ignorent encore comment s’organiseront alors leurs nouvelles fonctions.

Quant à la programmation générale de cette saison, le personnel de l’ECB avait proposé un accueil hors les murs dans divers lieux. Refus de la mairie, qui n’envisage cet accueil que dans les centres d’animations de quartiers, pourtant souvent mal adaptés pour recevoir des spectacles dans de bonnes conditions.

Dans l’équipe de Stéphane Ravier, le mot d’ordre est de communiquer sur le fait que l’ECB n’est pas fermé. Ce qui revient à nier l’évidence. Cette fermeture est provisoire mais bel et bien effective. Nul ne sait quand ni comment le lieu ouvrira de nouveau. Dernier argument en date pour justifier le reprise en main par la mairie : accuser l’ECB d’avoir exclu depuis 30 ans les enfants qui ne vivent pas dans les cités.

A la Busserine, la mobilisation ne retombe pas. Des habitants, associatifs et artistes envisagent de tenir une présence régulière sur place, déterminés à montrer que l’ECB reste un lieu d’ouverture.

JAN-CYRIL SALEMI
Mars 2016

Photo : Espace Culturel Busserine – Marseille © KP


Espace Culturel Busserine
Rue Mahboubi Tir
13014 Marseille
04 91 58 09 27
www.mairie-marseille1314.com/espaces-culturels