Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les editos

Debout, le 54 mars

Quelque chose se passe, que l'on n'attendait plus. Les gens sont dans la rue. Occupent, parlent, délibèrent, s'organisent, joyeusement et avec force, décident, et impose leur présence, courageuse, leur révolte, légitime. Alors que l'on s'enfermait dans l'État d'urgence, que l'extrême droite montait en flèche, que le dernier remaniement ministériel et sa loi travail avaient plombé nos ultimes illusions politiques ; alors que le pire semblait possible, qu'une longue régression semblait entamée, que la gauche (de la gauche) se tiraillait... voilà que le monde du travail se réveille, que la jeunesse prend la rue, si simplement, avec une force qui n'a rien du désespoir, et une intelligence politique insoupçonnée. Ils parlent, ensemble, bâtissent [...]

Qui sommes nous ?

Nous sommes tous à la fois dans la cale et sur le pont. C'est ce que répondait Patrick Boucheron au public du MuCEM qui lui demandait de quel côté ce Nous de la Nation Française était aujourd'hui, après les attentats. Enfants d'esclaves, enfants de négriers, tous, et chacun d'entre nous. Victimes de la colonisation, de la Shoah, de la violence économique, sexiste et homophobe, tous, et tous aussi complices de la Collaboration et d'Hiroshima, de l'Algérie Française et de la Françafrique, exploiteurs des ouvriers chinois, destructeurs de la planète, pillards de l'avenir de nos enfants. Celui qui se pense victime de siècles d'histoire française écrite avec son sang oublie ce qu'il [...]

Vers des lendemains qui chantent

L'actualité culturelle du début d'année conjugue toutes les musiques, populaires et écrites, anciennes et d'aujourd'hui, à paroles et abstraites... Un signe sans doute, mais de quoi ? Du désir de chanter ? Les pratiques culturelles témoigneraient-elles de nos inconscientes voies d'évasion ? Ici, nos dernières illusions s'envolent au vu de la réforme du code du travail qui s'annonce. On sait désormais que la trahison a eu lieu, que le gouvernement socialiste veut à coup de 49.3 imposer ce que le MEDEF avait imaginé de pire pour asservir les travailleurs en 2012 ; que l'État d'urgence est prolongé, les réformes territoriales imposées, la déchéance de nationalité adoptée contre les valeurs fondamentales de notre démocratie. Le paysage politique [...]

Sortir de l’hébétude

Se taire, face à la récupération en cours de l'extrême droite ? Se taire, face au soupçon de racisme, au repli identitaire, aux sourires goguenards du type je vous l'avais bien dit ? 2015 entamée et conclue par les traumatismes des attentats islamistes, ouvre sur des vœux 2016 bien difficiles à prononcer. Ankara, Paris, Ouagadougou et le réveillon de Cologne nous ont acheminé vers une année nouvelle, et l'ère de l'hébétude. Aujourd'hui la presse compte les morts. Aujourd'hui la presse dénombre les agressions sexuelles, les plaintes, les pourcentages de réfugiés parmi les suspects. Les européens progressistes savent qu'ils ont perdu le combat, et les réfugiés venus chercher la paix en Europe rasent les murs. [...]

Zibeline change !

Vous avez en main notre dernier numéro gratuit. Le 23 janvier vous trouverez dans les kiosques et maisons de la presse, associée à la Marseillaise, notre nouvelle formule, payante mais pas chère. Parce que nous jugeons qu'il est plus urgent que jamais de mettre à votre disposition l'information et l'analyse culturelles, nous avons décidé d'un prix de vente de 2 euros, avec ou sans la Marseillaise, et baissé nos tarifs d'abonnement. Vous pourrez désormais recevoir chez vous Zibeline, avec la Marseillaise du jour, pour 30 euros annuels. Vous trouverez aussi Zibeline en librairies, et dans les lieux qui voudront continuer à mettre le journal à la disposition du public, et s'abonneront [...]