Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les editos

J’ai des reproches à vous faire

Zibeline va bien. La formule hebdomadaire, que nous parvenons à éditer presque toutes les semaines, rencontre un succès que nous n'attendions pas. Les abonnés sont contents et l'expriment, la place grandissante des sujets de politique culturelle et les feuilletons littéraires leur plaisent, les ventes en kiosques marchent bien. Zibeline va bien. Le site de presse et nos réseaux sociaux ont gagné en visibilité et en visiteurs, les reportages vidéo et audio ont une cohorte de fans qui les attendent spécifiquement. Zibeline est devenu, en 12 ans, un lieu de dialogue entre les artistes, les opérateurs culturels et leur public, leurs financeurs. Nous recevons plus de 600 mails par jour nous demandant [...]

De la soumission des artistes

Les artistes, les compagnies, les opérateurs culturels, sont dépendants du financement public accordé par les collectivités publiques, dirigées par des élu-e-s du peuple. Dans un contexte de réduction globale des financements publics, les acteurs culturels sont, depuis des années, gravement mis à mal. Ils cherchent, partout, des ressources, et ne peuvent se permettre de se mettre à dos les collectivités publiques et les politiques. Leur art en est-il moins engagé ? Il serait faux de l'affirmer : les prises de position actuelles des artistes, dans leurs œuvres, pour la cause des migrants par exemple, ou des pauvres, des opprimés, des cabossés, des gilets jaunes, est fréquente, et réelle. L'art public est social, presque [...]

Cet État qui nous appauvrit et nous matraque

La disparition de l'ISF, la baisse du taux de l'impôt sur les sociétés, sur les capitaux mobiliers, sur les successions et les dividendes appauvrissent l'État. Elles bénéficient toutes aux détenteurs des gros patrimoines, de gros revenus, aux entreprises bénéficiaires, aux actionnaires qui s'en partagent les dividendes et transmettent le patrimoine des sociétés. Pourtant les recettes fiscales de 2018 sont en hausse. Malgré 4 milliards d'ISF en moins (5 milliards en moins, « compensés » par 1 milliard d'IFI), 6 autres milliards de « contributions fiscales diverses » sur les dividendes et les successions disparues, et encore 3 autres sur les sociétés en bénéfice. Comment cela est-il possible ? Simplement en augmentant la contribution des classes dites [...]

La calomnie se dresse, siffle et s’enfle

Oh la belle arnaque ! Les Français en colère, dupés par un gouvernement et un président qui vont à l'encontre de leurs promesses de campagne et construisent une société profondément inégalitaire et injuste ont droit, pour réponse médiatique, à Questions pour un champion. Le rétablissement de l'ISF ? Évacué. La justice fiscale ? Évacuée. Les villes de province ? Méprisées. Les services publics, les transports publics, l'école publique, la santé publique ? Seule leur économie, en termes de restriction des dépenses, est envisagée. Quant à l'art et à la pensée, pas une ligne, pas un mot, sinon dans cette idée si perverse que la recherche, l'éducation, la culture ont un coût qu'il faut maîtriser, c'est-à-dire revoir [...]

Carence d’humanité

La menace de disparition d'un journal n’est jamais une bonne nouvelle. Surtout lorsqu’il a pour nom l’Humanité. Le quotidien fondé par Jean Jaurès en 1904, contraint de se déclarer en cessation de paiement, est aujourd'hui placé sous la protection judiciaire d’un tribunal de commerce. La presse papier est en crise, on le sait. Et la situation de l’Humanité pourrait être celle de bien d’autres publications si elles n’étaient pas liées à de puissants groupes capitalistiques dont l’investissement, à perte, dans le secteur de l’information, ne vise qu'à fabriquer de la pensée unique. L’Humanité, lui, est indépendant, des financiers comme des vendeurs d’armes. Dans la presse quotidienne nationale, il est le seul exemple [...]