Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les editos

Tiens, pas de femmes ce soir …

La rédaction a décidé d’apposer un logo sur ses articles annonçant ou rendant compte de spectacles, conférences, programmations, événements ou concerts sans femmes. Ou à femmes très minoritaires et assignées à des tâches «féminines» dans un groupe d'hommes (costumière, scripte, modératrice, chanteuse). Il ne s'agit pas d'accuser les programmateurs, qui souvent ne font que refléter une situation professionnelle qu'ils ne créent pas, mais de porter le regard sur un état de fait, pour le rendre visible afin de contribuer à le changer. Car il est évident qu’il est plus difficile, à cause d’une longue histoire de domination masculine, de trouver des auteures, des compositrices, voire des personnages féminins que des héros [...]

Profiter de l’élan

La Capitale culturelle fait son office au-delà des espérances ! Il est réjouissant de voir à quel point le public se mobilise, son formidable appétit de fête, de cirque, d’expositions ! Marseille Provence, territoire culturel, ce n’était donc pas une galéjade… Le succès populaire du week-end d’ouverture, des portes ouvertes au MuCEM, des concerts à l’Opéra de Marseille, ne  tarit pas, et les théâtres, le J1, les musées sont combles. Un bonheur ? Quelque chose semble en route, qui n’abolit pas les inquiétudes… Car hors du territoire de Marseille Provence les équipements culturels, à Cavaillon ou Gap, sont en grande difficulté. À Marseille même on ne sait ce que deviendra le Gyptis, comment seront [...]

Ce que nous sommes

En ces temps de vœux échangés, et parce qu’une fois ne fait pas coutume, nous avons voulu parler de nous. Il faut dire qu’en PACA la presse est agitée de bouleversements peu rassurants, et qu’à ce titre nous souhaitions réaffirmer nos valeurs… Zibeline est un journal associatif, gratuit, culturel, régional. Autant de choix véritables, mais qui soulèvent des objections possibles. Associatif d’abord : à but non lucratif donc, sans « liens capitalistiques » qui nous relieraient à des intérêts privés ou politiques. Cela signe une indépendance de fait, mais réduit aussi nos moyens puisque nous ne pouvons produire que ce que nous finançons, sans faire de dettes. Seulement avec vos adhésions, de petites subventions à [...]

Ce que nous en ferons

Notre dernier numéro avant Noël, et l’année capitale… Plus que jamais nous vous enjoignons à sortir, participer, à offrir des livres, de la musique, des places de spectacles. À garder éveillés votre sens critique, votre capacité de création. L’année culturelle ne se fera pas sans vous, et la restructuration future du territoire a besoin de votre vigilance. Pour que ne soient pas oubliés les quartiers pauvres des villes, et que des établissements culturels y refleurissent, destinés à tous. Pour que les œuvres de l’esprit prennent le pas sur les appareils technologiques qui les diffusent. Pour que la révolution numérique n’entraîne pas un formatage des esprits, et la surveillance, mais un [...]

TV shows

Yes we can, disait-il il y a quatre ans. Michele I love you, déclare-t-il aujourd’hui en guise de cri de victoire… Pourquoi ramener son rêve à ce déballage incongru, pourquoi raboter l’espoir quand le temps des Républicains va-t-en-guerre semble enfin aboli ? Obama reste, mais la société médiatique a donné à son utopie le goût écœurant des sitcoms. Pourtant certains rêvent encore, assez fous parfois pour traquer les photons, ces particules infiniment fragiles que le moindre regard annihile. Mais voilà qu’au 20h on demande à Serge Haroche, qui côtoie l’origine inconcevable de la matière : est-ce qu’on pourra faire des ordinateurs plus rapides ? Sans doute dit notre Prix Nobel agacé, certainement, et [...]